écrit le 28 janvier 2019 à 21h28

Eternal sunshine of the spotless mind

Clémentine : Joël et si tu restais cette fois? Joël : J’ai franchis la porte, il ne reste plus de souvenirs Clémentine : Tu peu revenir et im ...

Pour lire la suite de cet écrit ou pour contacter Antileus, tu dois t'inscrire :

Je m'inscris maintenant

Tu as aimé ?

Diariste te recommande...

Poursuivre la lecture du même auteur...

16/05/2015

Aspernandum.

Il n'y a point de mots existants à mettre là où certains séduisent les uns en réduisant les plus faibles, un jour ces rois et ces reines payeron ...

15/08/2017

Un trait dans l'espace.

C'est vrai ça, on en se pose jamais la question pourquoi une personne devient différente, mis à part l'éducation que certains ont eut, je pense qu ...

22/12/2015

Un mauvais pote

Vivre sans cesse pour des personnes, obéir aux quatre volontés, être influencé, être punis quand ce n'est pas satisfaisant, être comparé, devoi ...