écrit le 30 décembre 2013 à 16h11 dans Journal intime

~Lettre n°27~

J'écarte les bras, les pieds au bord de la roche, le souffle du vent me fait chialer comme jamais, moi qui écate les bras en croix au dessus du vide ...

Pour lire la suite de cet écrit ou pour contacter Voyageuse-imaginaire, tu dois t'inscrire :

S'inscrire

Tu as aimé ?

Diariste te recommande...

Poursuivre la lecture du même auteur...

20/03/2016

En skype

En skype et en musique, avec Lahlia. Elle prépare ses affaires pour repartir sur Aix, moi je range ma chambre. Il a fallu qu'elle m'appelle, m'amène ...

15/12/2015

Ce parfum de nos années mortes...

La semaine passe si lentement ! Et pourtant... je manque de temps. Les jours ne défilent pas, mais les minutes si. A une allure folle. Comment est- ...

25/04/2015

Lettre N°53

J'ai la poitrine lourde. Je pleure et j'arrive pas à m'arrêter. J'ai l'impression qu'il n'y a d'issue nulle part, et nulle part pour expliquer, ne s ...