écrit le 20 octobre 2013 à 13h39 dans Journal intime

évidence énervante

Comme ses dernières paroles, ces derniers instants qui annonçaient le début de la torpeur.   Il y a ce dégoût de soi-même lorsqu'on ne vous ai ...

Pour lire la suite de cet écrit ou pour contacter Voyageuse-imaginaire, tu dois t'inscrire :

S'inscrire

Tu as aimé ?

Diariste te recommande...

Poursuivre la lecture du même auteur...

07/02/2016

Pour Elle

Si elle savait comme j'ai besoin de sentir qu'elle m'aime. Comme j'ai besoin de tout dire, de tout lui confier. Comme moi aussi je veux la serrer dans ...

21/01/2015

4X plus que la normale

Un depressif peut êver jusqu'à quatre fois plus que la normale. J'ai rêvée ces derniers jours, au moins mille fois plus que je n'aurais du. J'ai t ...

22/10/2015

Programme d'un changement soirée

Somebody To love - Valérie June Je vais me jeter dans "N'oublie jamais", parce que j'ai envie de voir de l'amour, de la passion éternelle, j'ai en ...