écrit le 28 février 2014 à 16h15 dans Journal intime

Dans un appartement Parisien

J'ai posé ma trop lourde valise sur le plancher sombre de Chrystel vers 1h du matin. On a peu parlé pendant le trajet, je ne sais pas, moins que je ...

Pour lire la suite de cet écrit ou pour contacter Voyageuse-imaginaire, tu dois t'inscrire :

S'inscrire

Tu as aimé ?

Diariste te recommande...

Poursuivre la lecture du même auteur...

07/02/2016

Pour Elle

Si elle savait comme j'ai besoin de sentir qu'elle m'aime. Comme j'ai besoin de tout dire, de tout lui confier. Comme moi aussi je veux la serrer dans ...

05/10/2013

Nouveau souffle

    Epais brouillard qui masque la vérité, Discipe-toi, laisse place à la liberté ! La liberté de t'aimer sans peur, D'ouvrir les yeux à trave ...

18/12/2015

Tant pis pour les lumières...

Ce soir je devais aller m'éblouir les yeux aux lumières de Montpellier. Les monuments décorées de scènes lumineuses, j'avais hâte d'y être pour ...