écrit le 26 février 2019 à 19h49 dans Journal intime

Mardi 26 Février 2019

05h48 Arno n'a plus le temps de décrocher le téléphone qui sonne. La distance entre lui et ce qu'il entend devient incommensurable, des années-lu ...

Pour lire la suite de cet écrit ou pour contacter Vilon, tu dois t'inscrire :

S'inscrire

Tu as aimé ?

Diariste te recommande...

Poursuivre la lecture du même auteur...

07/03/2019

Jeudi 07 Mars 2019

10h15 Je sais pas bien ce qui me pousse à de tels emportements. Je ne sais rien canaliser. J'ai dans la tête ces cascades qui font se jeter dans le ...

18/02/2019

Lire, màj.1.180219 (La littérature sans estomac)

#Biblios

La littérature sans estomac, Pierre Jourde (2002) Je vais probablement le finir tout à l'heure. Pierre Jourde remet à leur place ces encensés ...

06/03/2019

Take this waltz, prends cette valse

Now in Vienna there's ten pretty women A Vienne il y a dix jolies femmes There's a shoulder where Death comes to cry Il y a une épaule où la mort ...