écrit le 18 avril 2024 à 21h04 dans Journal intime

Jeudi 18 avril 2024

Georges est décédé cette nuit. Quelle tristesse infinie. Nous avons joué cet après-midi avec des yeux brillants, et un salut plein de larmes qui ...

Pour lire la suite de cet écrit ou pour contacter Mazarine, tu dois t'inscrire :

S'inscrire

Tu as aimé ?

Diariste te recommande...

Poursuivre la lecture du même auteur...

08/03/2023

Mercredi 08 mars 2023

Ça va être difficile. Au moindre obstacle, il perd toute sa confiance. Si je reste sur le plan présence/absence, il m’emporte dans ses errances ...

24/07/2023

Lundi 24 juillet 2023

Je connais cette phrase du roman de Sagan, qui depuis que je l’ai lue, et qu’elle m’a plu, m’a toujours plus ou moins accompagnée.. et ...

22/10/2023

Dimanche 22 octobre 2023

J’ai eu ma soeur (la grande) au téléphone. C’était vraiment chouette. C’est pas facile ce qu’il se passe là bas avec notre ...