La peinture & moi

lu 46 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

J'aime peindre. A vrai dire, je n'ai réellement commencé qu'il y a trois mois. Lors de ma longue convalescence, après avoir fait le tour de ma maison à plusieurs reprises, je me suis dit "Pourquoi pas ?". J'ai toujours aimé peindre. J'ai toujours eu des pinceaux, de la peinture et des carnets. Je trouvais simplement que je n'avais aucun don. La peinture, c'est comme le chant, le dessin, il faut ce "don", la voix parfaitement alignée, accordée comme une guitare, ou le coup de crayon à main levée... tu sais celui qui te dessine une étoile... qui y ressemble ! J'étais dans cette croyance erronée, qui m'empêchait de faire quelque qui me plait sans me critiquer sans arrêt. Devoir avoir un don pour faire un truc qui me botte ? Que dalle ! J'ai envie de peindre ? Je le fais ! Et en lâchant prise de cette façon, je me suis découvert mon propre "don" à la peinture. J'aime ce que je crée. Sans prétention, aucune ! Je me sens libre lorsque je peins. J'arrive à m'estimer pour quelque chose que je crée de mes propres mains. Ce n'est pas rien, quand toute sa vie, on s'est vue comme le vilain petit canard, comme la personne fantôme, sans aucune capacité particulière si ce n'est celle d'être inexistante.

Seulement, chassez le naturel et il revient au galop ! Tu dois aussi connaître ça, non ? Voilà. Au début, je peignais dans un carnet, sur papier. J'ai décidé de peindre sur toile. Level up, why not ? Hé bien voilà que mes bonnes habitudes reviennent : et si je gâchais ces toiles ? Si au final, j'étais vide de création, d'idées, que toutes ces couleurs d'acrylique mélangées ensemble ne donnaient rien ? Je n'arrive plus à peindre depuis que j'ai ces toiles. J'ai dû en faire trois. Et pour deux, je ne suis pas satisfaite. Je bosse ma confiance en moi, mon estime, pourquoi je ne suis pas capable de réussir comme tout le monde ? Je n'ai rien de plus, mais surtout rien de moins ! Alors, qu'est-ce qui cloche ? La réponse me semble compliquée comme extrêmement simple.

Moi. Je suis mon ennemie. Toujours à me juger. Ne suis-je jamais mieux que les autres ? Non pas que je me compare, non pas que je sois jalouse ou envieuse. J'ai juste égaré, il y a bien longtemps, l'estime de moi-même. Peut-être dans une enfance cabossée, où les fondations se sont écroulées. Peut-être dans la continuité d'une adolescence noire comme une nuit sans étoiles, mutilée, dans la solitude écrasante. Un peu de tout, j'imagine.

Je fais partie de ces personnes ayant vécu beaucoup de choses et qui aujourd'hui, tente le chemin de la renaissance. Non sans embûches, car tu le sais, rien n'est tout blanc ou tout noir. La vie est faite de cycles, tout se termine un jour. Même le malheur. Je compte bien le prouver.

Aujourd'hui, je vis ma vie d'adulte, seule avec mon chien, oui comme le cliché dans les films, très exactement. Mon chien me voue un amour inconditionnel dont jamais je ne me séparerais. Il est tranquillement en train de dormir juste à côté de moi et cela me remplit de joie. Je suis en congé, le temps n'est pas au beau fixe, il fait gris. J'habite une jolie petite maison dans un coin calme. Je m'y sens bien. Je suis là, avec mes pinceaux, ma tête remplie d'idées, et mon ego qui me dit "pff, rigole pas, t'es pas capable de ça !". Voilà, j'ai envie de lui dire de fermer sa gueule, mon coeur lui, me dit que je suis capable, capable de créer ma propre vie, celle que je souhaite avoir. Capable de créer tous ces tableaux. Capable d'être celle que je suis, sans aucune honte.

Et si aujourd'hui est un nouveau jour ? J'ai décidé que même si le soleil ne brille pas dans le ciel, il brille dans mon coeur.

2
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Dresden
  • Louna-s
Partager l'écrit
Louna-s
Louna-s :

C'est ton tableau en illustration d'écrit ?

Yellowsky
Yellowsky :

@Louna-s : Non ! Ah là, je pourrais dire que j'ai un vrai don x). C'est une image. Si tu veux, je te partagerais quelques tableaux en privé, pas certaine de vouloir les exposer ici pour le moment.

Louna-s
Louna-s :

Oui, je veux bien !