Jeudi 25 Avril 2019

lu 83 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

Je suis de retour. J'ai l'impression d'avoir des périodes où je n'ai pas encore envie d'écrire. Mais je reviens toujours, c'est le plus important non ?

Je vais tenter de raconter au mieux tout ce qu'il s'est passée. Dans le désordre. Je sais déjà que je vais commencer par aujourd'hui.

Déjà, on a eu 4 heures de mathématiques. Tous le monde dans ma classe hais les math. Moi, j'aime bien. Vraiment. Comme la science physique. C'est plus compliquée que le français ou l'anglais mais j'y arrive tout de même. Mais, je fais commes mes amies, je dit que je n'aime pas. Je sais que pour rien elles se moqueront de moi.

D'ailleurs, je sais que ce que fait C. Est mal, si quelqu'un faisait cela à à quelqu'un d'autre, j'aurai tendance à défendre la personne.. Mais, moi.. C'est moi. Je fais souffrir tout le monde, je mérite donc de souffrir. Et puis, je préfère que les gens déversent leur colere sur moi. J'ai l'habitude. J'ai toujours servie à cela, après tout. Je veux dire, quand tout à commencer j'étais en CE2, c'était encore un petit garçon et son père était mort. Il devait être triste, voir même en colère. Je ne le savais pas à l'époque, mais j'avais peur donc je le laissais faire. Maintenant je le comprends mieux.

Et puis, j'avais ma meilleure amie. Tout était plus facile à supporter. Mais, à la rentrée de la 6eme elle m'a abandonnée.. Nouveaux amis. Je la comprends. Je devais devenir chiante à supporter. Mais je sais que je ne peux plus faire confiance à quiconque.

Il y a une fille. Très timide. Encore pire que moi. Elle ne parle presque pas. Mais à moi elle me parle. Beaucoup. Elle a une jumelle qui est complètement l'inverse. Mais la fille timide m'énerve. C'est méchant.. Je m'en veux de ressentir ce genre de chose mais je ne l'aime pas. Pourtant je devrais. Je lui parle. Je devrais l'aimer, ne serait ce qu'un peu. Je déteste ce genre de sentiments.

Pourtant, je sais que si elle partait, je me sentirais triste. Trop triste. Je me demanderai ce que j'ai mal fait, et cette tristesse se rajoutera sur la pile de ma tristesse du au abandon. J'ai beaucoup de pile de tristesse.

Je deviens de plus en plus faible, j'ai l'impression. Avant, niveau respiration, c'était le bordel quand je courais. Je ne pouvais plus respirer. Et puis, après, en montant les escaliers du collège qui ne fait que quatre étage, cela me faisait la même chose qu'en endurance, et min cœur bat la chamade. Et maintenant, je m'arrête de respirer pour rien. Alors je dois me forcer à respirer, comme si mon corps avait oublié comment le faire. Et puis souvent j'entends mon cœur battre. Jamais au même rythme, il change tous les jours.

J'ai l'impression que tout le monde est triste autour de moi. Ils sourient mais qui me dit qu'ils ne sont pas triste ? Tous le monde a des problèmes. Souvent je les regardes et j'ai envie de pleurer. J'ai envie d'aider tout le monde. D'effacer tout leur problème. De les tendres heureux, quitte à être encore plus malheureuse moi même.

0
+1
Ils aiment cet écrit :
Partager l'écrit

Aucun commentaire, sois le premier à en laisser un !