Mardi 12 Février 2019 - From Paris with love

lu 69 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

J'ai reçu ce matin la carte postale que je me suis envoyée. C'est un petit rituel que j'ai l'habitude de faire lorsque je vais passer quelques jours quelque part. Je ne choisis pas n'importe laquelle, il faut qu'elle soit jolie et représentative. J'y écris quelques mots résumant ce que j'ai ressenti et je me l'envoies. Je suis toute contente quand je la reçois. Je la laisse un moment accrochée au pêle-mêle de l'entrée, puis je la range précieusement dans ma boîte à souvenir. En me voyant faire, Clément secoue gentiment la tête en souriant, et quand je lui demande "quoi?", il me réponds "rien, je t'aime". J'espère bien!

Rien de tel qu'une petite escapade avec mari et amis pour se changer les idées.

Vendredi j'avais pris ma journée et nous sommes partis pour la capitale. Nous avons logé chez Fahmia, la soeur de Tarik. Elle nous avait déjà invités à plusieurs reprises, mais on n'avait pas encore trouvé le temps d'y aller. C'est un amour cette fille.

Après le déjeuner, nous sommes allés visiter le cimetière du Père Lachaise. Tout le monde s'est moqué de moi lorsque j'ai dit que c'était un lieu étonnamment romantique, mais c'est vrai, je le pense vraiment. Le temps maussade ajoutait du romanesque à l'endroit, pas étonnant que certaines tombes soient devenues un lieu de pèlerinage mythique pour certains chimériques. Ca n'a aucun rapport, mais je suis souvent allée en vacances près de St Malo, et chaque fois je me rendais sur la tombe de Chateaubriand. Ce qu'on ressent lorsqu'on est devant ce tombeau est indescriptible. C'est une sensation de sérénité et de liberté absolues, j'y serai bien restée des heures, pour, comme l'écrivain, "n'y entendre que la mer et le vent".

Mes pensées s'égarent, revenons au Père Lachaise. Tous ces beaux et grands esprits réunis dans un même endroit! Ils doivent en avoir des choses à se raconter. J'imagine très bien Colette écrire des chansons pour Jim Morrison, ou Balzac disserter avec Pierre Desproges. Ils doivent bien s'amuser tous ensemble. Moi j'ai fait un beau voyage, poétique et envoutant.


Nos hommes sont ensuite allés à la nocturne du Salon Rétromobile, s'extasier devant les belles carrosseries de vieilles dames hors du temps n'ont pas pris une ride, elles. Pendant ce temps, Fahmia m'a proposé de confectionner des pâtisseries orientales et nous avons préparé des sablés fourrés aux dates, des cornes de gazelle, des makrout et autres gourmandises dont j'ai oublié le nom. On a beaucoup ri, beaucoup parlé, en attendant le retour de nos moitiés qui n'ont pas tari d'éloges sur les chromes rutilants, les bois précieux, le cuirs, cardans, jantes et autres calandres de leurs chers vieux tacots. Parfois j'aimerai être une voiture, ils en parlent comme de leurs femmes, emploient un vocabulaire presque sensuel.


Samedi, pendant que nos maris ont passé la journée au Stade de France, pour le Trophée Andros (amour de la mec-anique, quand tu les tiens, nos mecs ...), nous sommes allées visiter le Musée du Quai Branly. Alors là je n'ai qu'un mot : ensorcelant! J'ai adoré cette plongée aux origines de l'humanité, l'art primitif, témoin de notre évolution. L'Afrique est un continent qui me fascine. Je trouve qu'il est très beau, de par sa forme, et qu'il dégage autant de force que de mystère. J'aimerai y aller. Au Kenya, sur les traces de Karen Blixen, ou en Afrique du Sud à la rencontre des otaries à fourrure. Un jour, peut-être…


Enfin avant hier, malgré le temps, nous avons allés faire un petit tour à Montmartre, quartier bohême par excellence. Je n'ai pas pu m'empêcher de penser à Marceline ma grand-mère, qui me parlait souvent de Montmartre car pour son voyage de noce Adrien l'avait emmenée 3 jours à Paris. Ils étaient allés au Moulin Rouge, et dans sa chambre, sur sa coiffeuse , à côté de son vaporisateur de parfum à la violette, il y avait une photo d'eux prise devant le célèbre cabaret, et une boule à neige contenant une miniature du Sacré-Coeur, un véritable trésor à ses yeux. Et quand elle me racontait son voyage, certainement le seul qu'ils aient jamais fait tout les deux, elle avait des étincelles dans les yeux à l'évocation de sa jeunesse et de son grand amour. Elle entonnait souvent la Chanson de la Butte, une de ses préférées :


"La lune trop blême pose un diadème sur tes cheveux roux,
La lune trop rousse de gloire éclabousse ton jupon plein d'trous.
La lune trop pâle caresse l'opale de tes yeux blasés,
Princesse de la rue soit la bienvenue dans mon cœur blessé"


Petite grand-mère! Ils sont partis trop tôt tous les deux, je n'ai pas eu le temps de leur dire tout ce que j'avais à leur dire. Mais bon, je me laisse envahir par l'émotion, c'est parce que j'ai encore un petit peu le cafard. Ca va aller, je vais me ressaisir.


La puce a été adorable. On avait oublié son sac de jouets, mais elle a trouvé une attraction bien plus passionnante : l'aquarium de poissons exotiques qui trône dans le salon. Toutes ces petites bestioles colorées qui remuent dans tous les sens sont bien curieuses, mais très amusantes. Elle est restée scotchée devant tout le week-end, laissant au passage quelques traces de sa présence. Le verre était couvert d'empreintes de doigts, de front, de nez, de lèvres. Inutile de faire passer les experts, les preuves scientifiques étaient là, le coupable, c'est bébé.

Fahmia nous a offert de nous prêter son appartement au mois d'août, pendant qu'elle sera en vacances. Vincent, son compagnon, travaille à Rungis et nous a proposé de nous réserver une visite si cela nous intéressait. On pourrait se faire un petit trek parisien pourquoi pas, il y a tellement à voir et à faire, ça changera des vacances classiques et ça plaira surement à Robin. Nous allons y réfléchir.

En attendant, nous avons passé un super week-end, ça m'a remonté le moral. A refaire.

3
+1
Ils aiment cet écrit :
  • rotvi
  • Lolita Véda
  • Umber
Partager l'écrit
Ancien diariste :

touchant de fou

Lolita Véda
Lolita Véda :

J’ai aussi adoré la visite du Père Lachaise ! Silencieux et en même temps rythmé par tous ces artistes nombreux et divers.
Montmartre et ses peintres, un soir éclairé de février... beau souvenir !

mmg
mmg :

@clamé : merci :)
 

mmg
mmg :

@Lolita Véda : oui, très beau souvenir. Montmartre, je prendrais le temps de m'y attarder la prochaine fois