Lundi 28 Janvier 2019 - un vendredi soir sur la terre

lu 87 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages


"Il n'est pas très tard, maman est venue me chercher à la crèche de bonne heure. Nous jouons toutes les deux sur le tapis du salon, maman me montre comment faire une pyramide avec des cubes en mousse, mais le chat bondit dessus et fait tout écrouler. C'est amusant.

J'entends du bruit dans le couloir. A quatre pattes, je me précipite à la rencontre de notre visiteur. Deux bras me soulèvent "où tu vas comme ça, petite souris?". C'est mon papa qui est rentré du travail. On se fait un gros câlin, il me pose sur le tapis à côté de maman, s'accroupit devant elle, prend sa main et la pose sur son coeur, et ils se regardent longtemps, longtemps. Leurs yeux ont plein de choses à se dire, c'est pour ça qu'ils ne parlent pas, pour que leurs yeux s'écoutent.

Quand ils ont fini, papa pose ses lèvres sur celles de maman, et maman caresse la joue de mon papa. Il n'est pas souvent à la maison mon papa, mais maman me parle de lui tous les jours. Elle ma dit qu'il était parti livrer des gâteaux aux petits enfants qui vivent au pays tout blanc des aurores boréales, des loups, des rennes et des ours, comme mon teddy bear qui dort au pied de mon lit, et que c'est pour ça qu'il est parti aussi longtemps. Tous les soirs maman lui envoie une photo, et cette semaine elle lui a posté une vidéo. J'ai voulu manger toute seule et maman a dit que c'était un vrai carnage, pire que Verdun en 14 elle a dit. Je les ai entendu glousser dans mon dos, ça les a bien fait rire. Maman n'aime pas quand papa est absent, je le vois bien, elle est triste quand il n'est pas là.

Papa nous a dit qu'il allait prendre sa douche et qu'ensuite il serait tout à nous. Maman l'a suivi du regard, un sourire accroché à ses lèvres. Ils s'aiment très fort ces deux là, parole de bébé.


Avant d'aller au bain, nous avons joué au spéléo. Papa fait un tunnel, des grottes et des cavernes sous la grande couette de son lit, et moi je rampe et je me cache. Papa me cherche, et moi je bondis sur lui. Alors il me prend dans ses bras en me couvrant de bisous, il rit et il pleure en même-temps. Il est comme ça mon papa. C'est lui qui m'a donné le bain. Il fait le tsunami et il jette dans la vague mon petit dauphin qui est secoué dans tous les sens, ça m'amuse beaucoup. Ensuite il m'a installée sur ma chaise haute pour me donner à manger. Il fait le planeur avec ma cuillère, ou alors il fait mine d'avaler ma portion, alors je râle, sous le regard attendri de maman qui nous observe avec plein d'amour dans les yeux.


Pour m'endormir papa et maman se sont assis près de mon lit pour me raconter une histoire à deux voix. Un jour d'hiver, alors que la forêt était recouverte d'un beau manteau blanc, l'hermine se promenait pendant que ses amis dormaient en attendant le retour du printemps.« Que vais-je bien pouvoir faire, se demanda-t-elle, je m'ennuie toute seule »Elle essaya bien de réveiller quelques-uns de ses amis : l'écureuil, le hérisson, mais elle n'y parvint pas... Papa a posé sa main sur le ventre de maman. Il est tout rond son ventre, c'est parce qu'il y a un petit frère qui pousse dedans. Je me suis endormie, bercée par la chanson de leurs voix, j'ai fermé les yeux sur leurs doux visages penchés sur moi, et j'ai senti de tendres baisers se poser sur mon front. J'ai fait de très jolis rêves."

4
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Hofstadter
  • edenn
  • Antileus
  • Lolita Véda
Partager l'écrit