Dimanche 27 Mai 2018

lu 161 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

Ce matin, à l'occasion de la fête des mères, Philippe, notre bourgmestre, est passé dans chaque maison pour offrir une rose à toutes les mamans. Des roses qu'il a cueillies dans son jardin car notre maire est un grand amateur collectionneur de cette fleur. Il possède une roseraie magnifique, composée de dizaine de variétés qu'il bichonne avec amour. C'est sa grande passion, il a coutume de dire qu'elles sont ses maîtresses. A la naissance de notre fille, il nous avait offert un rosier Stella Gray, aux fleurs d'un jaune doux, que nous avons planté sous la fenêtre de la chambre de la puce. Nous avions été touchés par cette délicate attention.

Il est comme ça Philippe, c'est un homme bon et dévoué, qui aime faire plaisir et prendre soin de ses administrés. Depuis qu'il a repris les rennes de la mairie, il ne cesse de vouloir améliorer les rapports entre les gens, et s'évertue à embellir son village pour en faire un endroit attrayant où il fait bon vivre. Il donne beaucoup de sa personne, et même s'il ne dispose pas de beaucoup de moyens, il parvient à mener à bien ses projets à force de persévérence. Il n'est pas rare de le voir passer la tondeuse autour de l'étang ou frotter les briques des bassins du vieux lavoir.


Notre demeure est la dernière du hameau, c'est donc par elle qu'il a terminé sa tournée. Nous l'avons invité à prendre l'apéritif et avons débouché une bouteille de rosé bien frais. Clément a rajouté un couvert et Philippe est resté déjeuner. Il nous a parlé de ses chères roses. Celle qu'il m'a offerte est une Rose Léonidas, une de ses plus grandes fiertés. C'était la préférée de son épouse. Il est veuf , sa femme est décédée d'un cancer, après de longs mois de souffrance. Il partageait avec elle la passion des roses et de leur métier. Ils étaient tous deux instituteurs, d'abord au village puis, quand l'école communale a fermé, ils ont tous deux pris un poste à la ville voisine. Il nous a confié que son activité de maire lui permettait d'oublier son chagrin et sa solitude. ll a un fils et deux petits-fils, qui vivent à La Martinique et qui ne reviennent que très rarement en métropole. Il avait envie de se confier et de nous raconter sa vie, et nous on s'est laissé faire. J'adore écouter.

8
+1
Ils aiment cet écrit :
  • IamJulie
  • october
  • zelis
  • Elisa01
  • Scy
  • Titia7
  • Dresden
  • Esperluette
Partager l'écrit