Have I bats in my belfry?

lu 256 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

"Sois sage, ô ma douleur, et tiens-toi plus tranquille. - Tu réclamais le soir; il descend, le voici: - Une atmosphère obscure enveloppe la ville, - Aux uns portant la paix, aux autres le souci." Mais ferme la un peu Charles ! (et oui le journal, je tutoies Baudelaire).

Qui a dit que la nuit portait conseil? Pour moi, c'est tempête sous un crâne. Ca tourne dans ma tête, ça tourne dans le vide, ça tourne en boucle, ça tourne en rond, je ne tournes pas rond. J'ai des doutes sur mes désirs, des lacunes dans mes ignorances. Et toujours C. qui me la prend, la tête. Tourner la page, voilà ce qu'il faut faire. Avant que ça ne tourne au vinaigre.

Et si j'entamais une psychanalyse, Quesse t'en pense le journal? "Bon courage au thérapeute!!!!"

22h30, j'ai réfléchis. Pas de thérapeute. Je ne vais quand même pas mettre mon esprit dans les mains d'un charlatan, je vais plutôt confier mon corps aux mains d'un amant. Je vais accepter l'invitation de R. pour samedi. Je vais soigner le mal par le mâle. Que veux-tu mon petit journal, il faut bien que le corps exulte !

00h39 : non parce qu' une thérapie, quand même, je suis pas prête pour ça "alors, expliquez moi un peu Madame, le comment du pourquoi du parce que, du passage de l'enfance à l'adolescence, blablabla, blablabla"

Tandis qu'un amant ... (Attention le journal, juste pour un soir hein! rappelle-toi mon chapitre sur l'homme dans mon lit, l'homme dans ma vie etc, etc ...)

Un peu comme une cure expresse, une détox, un shot de tendresse. Un soin paliatif.

5
+1
Ils aiment cet écrit :
  • SevenSeven
  • october
  • Misstake
  • Esperant
  • meandre
Partager l'écrit