La maladie

lu 32 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

Ce matin, j'ai un mal de dos assez intense.. Par contre je suis très heureux de ma sexualité depuis 4-5 jours.. J'ai pas eu de douleurs au testicules et ça fait du bien.. Je pense tellement que je vais retomber dans la maladie que j'ai peur de dire que je vais bien.. J'ai peur que, comme par hasard, je retombe malade quelques minutes après avoir dit que je vais bien.. Je sais pas pourquoi je vais mieux, sûrement parce que de toute façon, je ne serais plus ici si il avait fallu que je vive ma vie avec certaines douleurs que j'avais, ça aurait été impossible.. Et après, certains personne de mon groupe me demandent ce que j'ai fait pour aller mieux.. En fait, je sais pas, mais je sais que je pouvais pas me payer de gros traitement.. J'ai sûrement un processus infectieux multi-systémique.. Infection froide.. Ou c'est peut-être un empoisonnement.. Au début de la maladie, je faisais pas le lien avec la tique qui m'avait piqué, mais seulement avec l'aiguille de la danseuse qui m'avait piqué, alors j'ai été convaincu pendant environ un an que j'avais un poison en moi.. Et j'y pense encore.. Mes organes génitales sont malade depuis que j'ai senti sa piqûre en fait, pas depuis que la tique m'a piqué, mais c'est tellement complexe.. Comment je pourrais tout comprendre sans avoir reçu des tests, et ceux que j'ai reçu ne me permettent pas de savoir ce que j'ai à 100%.. Ils ont trouvé deux bactéries dans mon sperme, et que j'ai 10% de spermatozoïde vivant.. Aucune idée si la situation a changé.. Certains médecins pensaient que j'avais une prostatite, mais j'ai toujours préféré la mort que le doigt d'un médecin.. Ils n'ont pas voulu me faire les autres tests de prostates avant d'y mettre un doigt.. J'hais les médecins.. Je crois que maintenant, je déteste même les médecins plus doux, plus gentil, parce que eux aussi, ils font respecter des lois corrompus, une bureaucratie meurtrière.. Eux aussi, pour la plus part (99%) si on oublie le Dr Joyeux que j'adore mais ne verrai jamais, ils donnent des médicaments qui tuent, et à la minute où on demande un médicament, leur orgueil est trop grand pour le donner.. J'ai consulté 40 fois en demandant des antibiotiques, et ils ont jamais voulu.. À la fin, j'avais gravement envie d'en tuer un.. Je marchais comme un handicapé tellement j'avais mal aux testicules et ils me faisaient marcher jusqu'au bureau du psy pour me donner des antipsychotiques que je voulais pas.. C'est con, mais j'ai du rencontrer l'homme qui avait failli devenir premier ministre, un an avant, parce que c'est le seul qui pouvait me donner des antibiotiques.. On dirait que c'était le seul qui me comprenait et me parlait pas de maladie mental.. J'aurais tellement voulu que ce gars devienne premier ministre.. C'est le seul politicien que j'ai jamais admiré.. Lui et sa fille sont des véritables résistants, des combattants qui n'ont peur de rien.. Mêmes les actes de sa fille qu'on apparentait à du terrorisme, n'ont pas été assez pour le faire tomber.. Je lui ai pas dit que j'avais toute cette admiration pour le personnage historique qu'il était.. Il m'a même dit ''On a du te dire les pires choses à mon sujet''.. J'ai répondu ''Mais non, mais non, les meilleurs choses au contraire''.. Il m'a fait un regard comme si il ne me croyait pas.. Il m'a prescrit des tests, mais je lui ai dit que j'allais pas les faire.. Je n'ai pris que les antibiotiques.. 3 antibiotiques différents à prendre pendant 6 mois.. N'importe quoi.. Je suis peut-être un malade, mais je vais assurément crever si je bouffe autant de merde.. Alors soi on me laisser crever sans antibiotiques, soi on m'en donne assez pour me tuer.. Je les déteste tous.. Je les ai harcelé au téléphone pendant 2 ans.. J'ai appelé parfois 100 fois par jour, à l'urgence de l’hôpital.. Je leur mettait des bouts d'un documentaire sur la maladie de lyme, ça les énervait plus que des insultes, parce qu'ils veulent pas se faire dire quoi faire.. Une fois, la police est même venu chez moi pour que j’arrête.. J'étais pas là.. J'ai continué et la police n'est plus revenu.. Ils peuvent rien me faire, j'ai déjà un dossier criminel assez grave, qui va me suivre toute ma vie, alors je vais sûrement pas avoir peur d'harceler des cons et connes qui m'agressent et écrivent des saletés dans mon dossier.. J'harcele seulement les médecins de l’hôpital de V, parce que c'est le pire hôpital du Québec, avec des agressions/humiliations sexuels sur des patients psychiatriques avérés dans les médias.. J'ai arrêté depuis que je vais mieux, et depuis que C. est en congé de maternité.. Mais si je suis blessé, si je retombe malade ou si je dois aller en prison, je recommencerais.. Je vais mieux, alors je veux bien leur foutre la paix, mais je les oublierai jamais.. Ils sont le système, on peut rien faire pour changer le système.. Alors moi, je veux rien changer, mais je veux les emmerder profondément..

2
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Journaldunehypersensible
  • rotvi
Partager l'écrit

Aucun commentaire, sois le premier à en laisser un !