08/12/2017 - 02 - "L’avant-garde"

lu 206 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

Cher journal,

J'en suis à mon café cici et je vais te raconter mon rêve de cette nuit. En réalité c'est une suite de rêve entrecoupé de moment d'éveil mais ne t'en fais pas je vais tout t'expliquer au fur et à mesure. Je vais peut être prendre plusieurs écrits pour tout te détailler car j'ai l'impression que tout était important dans ce rêve. Je ne ferai pas une fixette dessus journal, j'ai juste envie de te le raconter pour pouvoir passer à autre chose. Cet après midi je vais me concentrer sur l'écriture de mes livres et après dans la soirée je vais voir pour regarder un film ou peut être commencer une série ou je sais pas en fait.

J'étais dans un sous-sol. Tout était assez sombre en fait, je me souviens que je marchais avec une arme dans les mains et que je faisais attention au moindre bruit que je faisais. J'entendais des gens respirer derrière moi et j'ai allumé ma lampe torche sur eux. Deux civils suivis de deux personnes armées comme moi. On les escortaient dans des égouts, j'entendais des bruits de combats dans la ville au dessus de nous. C'était visiblement la guerre et on était habillé de tenues sombres et on était masqué un peu à la manière de supers héros. Je me souviens que j'étais fier d'être habillé comme ça et qu'on donnais un sentiment de sécurité aux civils. Quand on est sorti de ces égouts on est tombé sur un gymnase où on a laissé les civils aux mains de militaires français. On est reparti dans les rues avec un van avec écrit en gros en blanc dessus (le van était noir) "l'AVANT-GARDE" et je compris rapidement qu'on se la jouait super héro et qu'on sécurisait des civils dans des zones de danger. Après ça je me suis réveillé puis rendormi. On était dans des sous terrains un peu en ruine et on accédais à une énorme porte blindé où se trouvait le quartier général de l'avant-garde.

On se ré-équipait rapidement avant de retourner dans la mêlée pour sauver des gens pris au piège dans un bâtiment assiégé par des soldats américains. On a foncé avec le van vers le bâtiment et on a neutralisé les soldats américains qu'on a réussit à mettre en déroute. On a sorti tout les civils qu'on pouvait transporté et sauver dans le van et à côté du van. On roulait au pas pour que personne ne se fasse distancer et on a été jusqu'à un autre gymnase pour mettre tout ce monde en sécurité puis on est retourné dans les souterrains pour une raison qui m'était inconnu puis je me suis réveillé de nouveau avant de me rendormir pour une autre partie de ce rêve où j'étais habillé normalement et où avec mon équipe on se faisait décorer pour nos actes de bravoure et pour notre héroïsme. J'ai rien piffé à ce qu'il s'est passé ni pourquoi je faisais ça avec ces deux autres personnes que je ne connaissais pas. Tout ce que je me souviens c'est que tout ça semblait être une routine finalement autant pour moi que pour les autres personnes qui m'accompagnaient, comme si ce groupe était réel depuis quelques années mais qu'on agissait dans l'ombre un peu à la manière d'un groupe de super-héro très bien équipé en gadget.

1
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Nisan
Partager l'écrit

Aucun commentaire, sois le premier à en laisser un !