écrit le 30 avril 2019 à 05h55

travers

Je suis « L’étranger » de Camus, « Giovanni Drogo » de Buzzati (Le Désert des Tartares), « la nausée » de Sartre. C’est ce que je me disa ...

Pour lire la suite de cet écrit ou pour contacter rotvi, tu dois t'inscrire :

Je m'inscris maintenant

Tu as aimé ?

Diariste te recommande...

Poursuivre la lecture du même auteur...

15/12/2018

c'était peut-être un de ses fantasmes...

C’était peut-être un de ses fantasmes. Un de ces fantasmes qui vous habite et auquel un jour, sans vraiment savoir pourquoi, vous cédez. Cette ...

24/01/2019

si tu l'éteins, je t'embrasse

En ce jour d’abandon, je dois vous parler de Sylvie. Elle aussi a disparu de ma vie aussi vite qu’elle y est entrée. Car, et n’en doutez pas ...

27/02/2019

nous n'étions qu'amour

Son père aime l’argent. Moi, c’est elle que j’aime. Elle, prétend ne plus m’aimer. L’amour est capricieux, versatile. Et puis, il change ...