écrit le 30 avril 2019 à 05h55

travers

Je suis « L’étranger » de Camus, « Giovanni Drogo » de Buzzati (Le Désert des Tartares), « la nausée » de Sartre. C’est ce que je me disa ...

Pour lire la suite de cet écrit ou pour contacter rotvi, tu dois t'inscrire :

Je m'inscris maintenant

Tu as aimé ?

Diariste te recommande...

Poursuivre la lecture du même auteur...

05/02/2019

improbable amitié

Il est des amitiés improbables. Et pourtant…. Depuis que tu es partie, je me suis lié d’amitié avec les benzos, tu sais ces petits comprimé ...

06/12/2018

¡Mujer, mi pantalón!

Jamais je ne l’oublierai. C’était un soir foncé. Le crépuscule gagnait peu à peu. Je suis allé aux urgences avec une hémorragie. Vous s ...

06/04/2019

ton absence est partout

Isa, tu es un véritable défi à la raison, une invitation à la tentation. Face à cette envie, je ne sais plus quoi faire, je me sens perdu, pié ...