écrit le 4 janvier 2019 à 07h49

tout me dépasse

Je conduis sur cette route si familière. Pendant des années, des décennies, je l’ai arpentée chaque jour. Toujours aussi agréable malgré ses ...

Pour lire la suite de cet écrit ou pour contacter rotvi, tu dois t'inscrire :

Je m'inscris maintenant

Tu as aimé ?

Diariste te recommande...

L'amour ça rend beau les laids (comme disait Carlos, grand philosophe du 21ème siècle)

par mmg

Poursuivre la lecture du même auteur...

06/12/2018

¡Mujer, mi pantalón!

Jamais je ne l’oublierai. C’était un soir foncé. Le crépuscule gagnait peu à peu. Je suis allé aux urgences avec une hémorragie. Vous s ...

23/04/2019

je suis parti

Alors, je suis parti. Discrètement, sans bruit. Je me suis changé dans les vestiaires et je suis sorti. J’ai marché un peu jusqu'à la voiture. ...

19/04/2019

le temps est passé par là

Fauteuil abandonné, cuisine délabrée, Poussière sur le carrelage lentement étalée, Ronciers agrippés aux dalles dans l’allée, Les he ...