écrit le 24 janvier 2019 à 05h49

si tu l'éteins, je t'embrasse

En ce jour d’abandon, je dois vous parler de Sylvie. Elle aussi a disparu de ma vie aussi vite qu’elle y est entrée. Car, et n’en doutez pas ...

Pour lire la suite de cet écrit ou pour contacter rotvi, tu dois t'inscrire :

Je m'inscris maintenant

Tu as aimé ?

Diariste te recommande...

Poursuivre la lecture du même auteur...

02/12/2018

souvenez vous...

Souvenez vous mes chères et tristes lignes, souvenez vous de cet impitoyable temps qui scande notre vie et égrène nos secondes sans même que no ...

26/06/2019

c'est à London Heathrow

C’est à London Heathrow que je l’ai connue. Elle était sublime. Elle a tout de suite mis de la couleur dans ma vie. A tel point que j’ai q ...

23/11/2018

Craving, yoyoter de la touffe ou comment j’ai lu pendant des heures

« Ralentissement psycho-moteur » a indiqué d’un air grave l’interne qui m’a ausculté ce matin à 4 heures. Telle était sa première phras ...