écrit le 24 janvier 2019 à 05h49

si tu l'éteins, je t'embrasse

En ce jour d’abandon, je dois vous parler de Sylvie. Elle aussi a disparu de ma vie aussi vite qu’elle y est entrée. Car, et n’en doutez pas ...

Pour lire la suite de cet écrit ou pour contacter rotvi, tu dois t'inscrire :

Je m'inscris maintenant

Tu as aimé ?

Diariste te recommande...

Poursuivre la lecture du même auteur...

24/12/2018

que ce monde est beau.

Il était 16h13. Je le sais, car j’ai regardé ma montre. Le ciel était noyé dans une épaisse brume de nuages. Des nuages lourds et pesants qu ...

01/04/2019

place

J’aime m’asseoir sur cette place que tous les médiocres convoitent. Une place somme toute commune, ni plus belle ni plus laide que les autres ; ...

03/02/2019

souviens-toi

Souviens-toi. Souviens-toi de l’amertume de la vie une fois que tu as perdu pour toujours. Une fois que ton espoir s’est fracassé contre ce ro ...