écrit le 18 novembre 2022 à 12h56 dans Journal intime

pétard mouillé

Ce matin, un de ces brouillards que l’on ne voit qu’en novembre, épais et dense, envahissait la vallée. Les phares des voitures s’arrachaient ...

Pour lire la suite de cet écrit ou pour contacter rotvi, tu dois t'inscrire :

Je m'inscris maintenant

Tu as aimé ?

Diariste te recommande...

Poursuivre la lecture du même auteur...

14/02/2022

pour tout ce qu'elle a fait de moi...

C’est dans la culpabilité que j’aime le mieux. Ce soir, alors que la journée touche à sa fin, je laisse remonter les vapeurs du passé. J’y ...

27/05/2019

dans les nuages

Hier, nous sommes allés à l’océan avec S. et les filles. Elle n’était pas opposée à ce que j’y aille ; j’avais juste envie de partager ...

05/03/2019

le plus dur

C’est le soir le plus dur. Presqu’au crépuscule. Au déclin de la journée. Lorsque la lumière cède et l’ombre avance en masquant la nuit. ...