écrit le 28 janvier 2019 à 17h48

nauffrage

Mes petites lignes, vous ne pouvez deviner à quel point mon écrit manque de sonorité alors que je voudrais tellement qu’il retentisse comme un ...

Pour lire la suite de cet écrit ou pour contacter rotvi, tu dois t'inscrire :

Je m'inscris maintenant

Tu as aimé ?

Diariste te recommande...

L'amour ça rend beau les laids (comme disait Carlos, grand philosophe du 21ème siècle)

par mmg

Poursuivre la lecture du même auteur...

21/12/2018

odeur de gants

J’écoutais « pensando en ti » ou encore « ese barco velero » d’Isabel Pantoja dans la vieille Renault 11 ou encore « ese tren de la vida ? ...

06/04/2019

ton absence est partout

Isa, tu es un véritable défi à la raison, une invitation à la tentation. Face à cette envie, je ne sais plus quoi faire, je me sens perdu, pié ...

16/10/2019

mercredi 16 octobre

Je l’ai perdue de vue parmi cette foule immense qui grouillait comme une poignée d’asticots sur un morceau de viande avarié. Un train est ...