écrit le 16 octobre 2019 à 15h49

mercredi 16 octobre

Je l’ai perdue de vue parmi cette foule immense qui grouillait comme une poignée d’asticots sur un morceau de viande avarié. Un train est ...

Pour lire la suite de cet écrit ou pour contacter rotvi, tu dois t'inscrire :

Je m'inscris maintenant

Tu as aimé ?

Diariste te recommande...

Brèves d’une déconfinée confinée – 2 -

par colombine

Déconfinement et bonnes résolutions ?

par Prunus

Poursuivre la lecture du même auteur...

27/01/2019

manque d'inspiration

Ces derniers temps, mes écrits ne naissent plus de manière aussi spontanée, aussi fluide et je le déplore. Un peu comme si je peinais à trouver ...

12/12/2018

jamais il ne s'estompe

Le bateau de nos vies vogue sur les flots du temps. Bientôt, nos yeux caresseront cette terre où il faudra accoster. Et pourtant l’espoir nous ...

11/01/2019

la toux de l'amour

Sa mère a surpris toute la famille en décédant d’une brutale pneumopathie. Depuis, elle est inconsolable. Alors, pour la retrouver symboliqueme ...