écrit le 10 avril 2019 à 18h34

il fallait que je le prenne

C’est sur cette même route que je l’ai pris en stop. Sous un déluge de pluie que mes essuie-glaces peinaient à écarter à leur vitesse maxim ...

Pour lire la suite de cet écrit ou pour contacter rotvi, tu dois t'inscrire :

Je m'inscris maintenant

Tu as aimé ?

Diariste te recommande...

Poursuivre la lecture du même auteur...

11/01/2019

la toux de l'amour

Sa mère a surpris toute la famille en décédant d’une brutale pneumopathie. Depuis, elle est inconsolable. Alors, pour la retrouver symboliqueme ...

19/12/2019

jeudi 19 décembre

C’est d’une lassitude sans fin. Mon téléphone portable déborde de contacts. Ma boite mail est saturée d’adresses. A croire que la multitude ...

17/12/2018

comme je te déteste quand tu te tais...

Ne te souviens donc tu pas ? As-tu donc déjà oublié ? Comment as-tu pu faire pour jeter dans les méandres de l’oubli cette première rencontre ...