écrit le 3 décembre 2018 à 06h42

elle ne me quittera plus...

A bien y réfléchir, ça m’a pris un matin. Comme ça. A Toulouse. Un matin, comme les autres, grave et silencieux. De la fenêtre qui donnait su ...

Pour lire la suite de cet écrit ou pour contacter rotvi, tu dois t'inscrire :

Je m'inscris maintenant

Tu as aimé ?

Diariste te recommande...

Poursuivre la lecture du même auteur...

30/04/2019

travers

Je suis « L’étranger » de Camus, « Giovanni Drogo » de Buzzati (Le Désert des Tartares), « la nausée » de Sartre. C’est ce que je me disa ...

24/11/2018

je ne peux me passer de vous...

Je ne peux me passer de vous dire, à vous, petites feuilles témoins de mon journal, combien j’en suis dépendant. C’est simple, il me le faut ...

23/12/2018

le manque

Je ne voudrais pas avoir à me souvenir. Je voudrais arriver à ne pas fermer les yeux. A peine clos, le souvenir me saute dessus. Un souvenir, quan ...