écrit le 20 janvier 2019 à 17h29

aiguillon du souvenir

Nous revenions d’Espagne. Les lueurs de l’aube commençaient à dévoiler lentement les lignes de ton corps près de moi. Les nuages noirs et d ...

Pour lire la suite de cet écrit ou pour contacter rotvi, tu dois t'inscrire :

Je m'inscris maintenant

Tu as aimé ?

Diariste te recommande...

Poursuivre la lecture du même auteur...

04/01/2019

tout me dépasse

Je conduis sur cette route si familière. Pendant des années, des décennies, je l’ai arpentée chaque jour. Toujours aussi agréable malgré ses ...

15/12/2018

c'était peut-être un de ses fantasmes...

C’était peut-être un de ses fantasmes. Un de ces fantasmes qui vous habite et auquel un jour, sans vraiment savoir pourquoi, vous cédez. Cette ...

25/03/2019

ce n'est pas vrai

Parfois, j’essaye de me convaincre que ce n’est pas vrai. Que son regard n’a pas changé, que son sourire est toujours le même. Que ses geste ...