écrit le 3 novembre 2015 à 12h03

Reviendras-tu au crépuscule

Les arbres fragiles se dénudent et mes pensées sont comme la lumière qui se cogne sur le soir qui rogne, c’est comme une absence ébréchée ...

Pour lire la suite de cet écrit ou pour contacter meandre, tu dois t'inscrire :

Je m'inscris maintenant

Tu as aimé ?

Diariste te recommande...

Poursuivre la lecture du même auteur...

04/05/2015

A jamais pour toujours

#Imagination

C’était l’été finissant dans la lumière rasante du soir, nous étions à la terrasse d’un café, j’avais les yeux couleur champagne touj ...

08/06/2012

Renaissance

#Toi

Mes jours n'étaient qu'un long tunnel où j'ai erré sans repère, sans espoirs où je sombrais chaque soir… J'ai ouvert mon cœur, mon âme, pour ...

09/11/2015

Les raisons de mon absence

#MaVieDeTousLesJours

Après avoir réalisé mon meuble télé, j'avais envie d'un fauteuil style Louis-Philippe, mais lorsque j'ai vu les prix de vente j'ai halluciné don ...