Lundi 22 Octobre 2018

lu 134 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

Cher Journal,


Je me sens contrariée, angoissée, sûrement que c'est dûe au problème d'argent que l'on a et que sa ne s'arrange pas.
Je suis tellement à font dans mon projet de pâtisserie que j'ai oublié l'essentielle de mon premier projet de rédactrice, de lire tout les jours.
En faite tant que mon mari ne travaille pas, je ne pourrais pas faire mon travaille correctement.
C'est à dire lire et écrire.

A bientôt, Cher Journal.

0
+1
Ils aiment cet écrit :
Partager l'écrit

Aucun commentaire, sois le premier à en laisser un !