DORMI... enfin

lu 22 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

Cette lettre est pour toi cher journal!

Hier était une journée horrible. Manque de sommeil, humeur merdique, manque de patience avec les clients...

J'ai eu bien du mal à passer à travers ma journée sans assommer quelqu'un.

Mon manque de sommeil m'a achever et l'envie de sourire et d'aider les clients s'est envolé très loin. Tout de fois je ne crois pas avoir manqué de professionnalisme, je tiens trop à mon travail pour ça heureusement.

Au soir, un collègue m'a offert de prendre une bière. Sur le moment j'ai hésité, après je me suis dites pourquoi pas! Ma journée ne pourrait pas être pire de toute façon.

Et bien si..

Quand il est arrivé, à peine une bière plus tard (que je lui ai offert d’ailleurs), il était déjà saoul. Je lui ai demandé quoi d'autre il avait pris et il m'a avouer avoir déjà bu avant d'arriver. J'avais déjà remarqué l'odeur de 420 mélanger à celle de la cigarette, mais avoir mélanger autant...

Il n'a fait que parler de ses problèmes relié a son ex et son enfant tout au long. Il riait de ses malheur sans créer une vrai conversation. Je suis rester assise silencieuse à écouter, les idées divaguant de temps à autres.

Il était tellement saoul qu'il n'a même pas remarqué que si la fille que je suis reste silencieuse plus de deux minutes, il y a de quoi s’inquiété.

J'étais détruite moralement et physiquement.

On est allé s'asseoir sur le bord du quais, les jambes dans le vide. Un endroit que je n'ai pas pu accéder tout au long de l'hiver à cause de la neige. C'était magnifique. Sur une montagne au loin on y voit une croix qui reflète sa lumière sur l'eau, se mélangeant à la lumière de la lune. Il y avait un brouillard aussi. Comme un nuage bas me donnant envie de m'y perdre alors que mon collègue divaguait à côté de moi.

L'envie de dormir m'a rattraper et j'ai mis fin à la soirée.

Obliger de refuser son offre de me reconduire vu son état avancé, j'ai du faire venir mon père me chercher au bar.

En rentrant je me suis écroulé et j'ai dormi.

DORMI.

Là on parle!

Douze longues heures qui ont fait de moi aujourd'hui tout l'inverse d'hier!

Je suis si heureuse aujourd'hui. Voila longtemps que je n'avais pas simplement dormi et récupéré. Oui j'ai rêver à PA toute la nuit, il me manque c'est fou.

Mais aujourd'hui je me sens fraiche, mes cernes sont presque disparu, je vais mieux, je vais même bien pour une fois.

Je suis prête à affronter cette journée cher journal.

Même si je passe mon temps à voir PA au travail et que mon cœur saute des battements alors que je te parle en ce moment, je vais y arrivé.

Je dois y arrivé.

2
+1
Ils aiment cet écrit :
  • soliflore
  • Yoona
Partager l'écrit

Aucun commentaire, sois le premier à en laisser un !