Vendredi 06 Juillet 2018

lu 159 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

08h13

Cher journal,

Je suis traumatisée par mon rêve. J'en ai mal au cœur.
La journée commence bien. Je déteste quand ça me fait ça !

Je n'ai pas écrit hier, je n'en ai pas eu le temps. J'ai passé ma journée de formation ou on a étudié la PNL et c'était génial.
Pour une fois, n'ai eu l'impression d'apprendre des choses.
Le soir , j'ai juste eu le temps de prendre un e douche, d'enfiler une robe et de répartir pour aller manger au Palais du fruit au Dock avec Agnès (manager) et les collègues.
On a bien rigolé, c'était chouette, vraiment.

Je suis rentrée vers 23h. J'ai décidé de rentrer à pied en passant par les quais. C'était super agréable. Ça vit les quais le soir.
Erwan est venu avec moi, car il habite au théâtre des arts, et que les bus à cette heure là sont vraiment trop long.
On avait vraiment la flemme s'attendre.

Enfin voilà, une bonne journée en sommes. Aujourd'hui ça va être dur. Je me suis couchée trop tard.
Quand je suis rentrée,à sœur à voulu que je lui fasse un tirage du tarot.
Du coup, je lui en ai fait un. Et c'était un très bon tirage, qui d'ailleurs parlait bien de sa grossesse.
Ça l'a traumatisé que ce soit si précis.

Je dois être au taff dans 45 mn, et je suis encore en pyjama. J'ai une flemme..... Je veux juste dormir, sans faire de cauchemar si possible, et me lever à 12h.

Pfff. J'ai trop hâte de me barrer en vacances. J'ai choisi le camping en Espagne ! Ce sera à côté de 3 criques. Juste magnifique

13h21

En fait, j'ai pas pas envie qu'il me laisse tranquille.

18h25

Je suis fatiguée mon journal. Tu ne sais pas à quel point. J'ai passé une excellente journée. Et la dernière activitée de la formation était génial.
On devait mettre en scène ce que l'on a appris tout au long de la semaine. À nous 5, on a fait un truc de fou.
Les autres du groupe qui devaient nous regarder on pas arrêter de rigoler, tellement on faisait trop bien nos rôles.
Le formateur n'en pouvait plus quand c'était mon tour. J'ai cru qu'il allait pas s'en remettre. Il m'a félicité de les talents d'actrice. Mais Stéphanie et Oumou aussi étaient vraiment bien. Même nous en jouant on se retenaient de rigoler.

Mais ça a usé toute mon énergie.

Je repense à la discussion que j'ai eu hier soir par message.
Je suis troublée en fait. J'arrête pas d'y penser.
Je m'en veux d'ecrire sous le coup des émotions. Mais c'est ma seule façon de pouvoir canaliser ma tristesse ou ce genre de sentiment.

Je ne sais pas trop si il m'a compris.
Il pense que je suis triste à cause de J.
Je comprend pas pourquoi il pense ça. Car je ne dis jamais ça. J'ai un peu peur, mais c'est purement matériel et financier, comme n'importe quelle séparation en fait.
Je suis soulagée d'être libre.

Je t'assure que ça me travail depuis qu'on a discuté hier. Je n'ai pas envie qu'il me laisse tranquille. J'y pense encore et encore.
Je ne peux pas m'en passer. C'est horrible en fait. Il est important à mes yeux.

Je ne peux rien faire.
Je suis libre comme le vent mais pas lui.

En fait, ce n'est pas J. qui me rend triste. Loin de la même. C'est plutôt de ne jamais pouvoir être avec lui (T)

Je ne sais vraiment pas quoi faire. C'est compliqué d'aimer.

18h42

J'ai vraiment mal à la poitrine, c'est horrible. À tel point que ça me fait douter.

22h05

Je suis carrément malade !
J'ai mal au ventre, j'ai des bouffées de chaleurs cest horrible.
Du coup j'ai rien mangé, sinon je pense que je vais revomir.
J'ai du attraper la saloperie de gastro à isabella.
Et ma poitrine me fait horriblement mal.
Je vois le médecin demain.

Va falloir que je fasse une mammographie, car ça m'inquiète à force. Je souffre vraiment. Puis elle gonfle en plus. Tumeurs diras, c'est hormonale, mais franchement, moi je trouve ça inquiétant.
Au travail, une collègue de 26 ans a eu lecancer du sein et a subi une ablation du sein ....

Je m'inquiète sûrement pour rien, mais ce qui est un fait c'est qu'elle me fait vraiment mal.

Je suis déjà dans mon lit prête à dormir,alors que pour une fois je pourrais me coucher tard ou même sortir. Mais je n'en ai pas l'envie.

Je suis trop fatiguée.

Ma sœur voulait sortir mais ce sera plutôt demain soir je pense.
On ira sur les quais boire un verre.

T.me manque. J'ai l'impression d'avoir été imprégné. Que je ne peux pas aimer quelqu'un d'autre que lui ou d'être aussi bien avec un autre que lui.
C'est trop bizarre. J'essais de pas trop y penser la journée mais le soir ça revient un peu.

Bref. De toute façon, je ne peux pas le forcer, ni le séquestrer, ni rien.

J'ai décidé d'etre honnête et de lui dire que c'est nul sans lui.
Je n'aurai pas de regret. Au moins je lui ai dit.

Enfin bref. Je laisse l'avenir se charger de ma vie.

Je m'habitue doucement à la liberté. J'y prend même goût à vrai dire. Mais, aimer quelqu'un c'est mieux lol. Beaucoup mieux.

22h06

Je suis vraiment malade.
Je vais pas passer la nuit.....

22h47

Ma mère m'a appelé. Elle voulait savoir comment j'allais. Je lui ai dit que j'allais parfaitement bien. Que je faisais tout pour que ça aille dans le bon sens.
C'est pas facile, mais que je gère.

J'essais de la rassurer, sinon je sais que ça va m'empêcher de dormir.
Elle s'imagine toujours le pire. Elle m'a dit de sortir, et de voir des nouvelles tête.

Elle a peur que je finisse seule je crois. La vieille fille avec ses chats lol

2
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Scy
  • Arthémia
Partager l'écrit

Aucun commentaire, sois le premier à en laisser un !