Dimanche 30 Juin 2019

lu 39 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

Ne pas connaître une réponse me stresse au plus haut poins. Je ne sais pas pourquoi on vie, ni ce qu'il se passe après les morts. Le problème est qu'il y a beaucoup trop de possibilité, et, on n'a de preuve pour aucune.

Certaine personne croient au paradis, à dieu à la vie après la mort. Je n'y crois pas. Le paradis, scientifiquement, je ne trouve pas cela vraiment possible. Comme pour l'existence de dieu. Comment un être au dessus de nous pourrait exister ? Je doute de lui, de son existence. Pas parce que de mauvaise chose se passent dans le monde, le pauvre n'y serait pour rien, mais car je n'ai aucune preuve de son existence.

Je suis trop terre à terre, j'imagine. Mais, mon imagination, je l'ai perdue il y a très longtemps, déjà. Non, c'est faux. J'arrive à imaginer des choses, mais, je sais très bien que tout cela n'est pas réelle.

C'est drole. Hier encore, je me suis connectée sur un jeu en ligne. Quelqu'un m'a demandé mon âge, puis il m'a dit que j'étais mâture, que c'était une bonne chose, mais que tout cela me rendait trop pessimiste, et que, pour mon âge, c'était dommage. Mais, il ne connaît rien de moi, de ma vie, alors, il n'a rien à dire, pas vrai ?

Je ne dirai pas que j'ai été forcé à mûrir, au final, je suis comme cela depuis toute petite, bien avant que ce garçon commence à m'insulter, bien avant mes 7 ans. Je commençais déjà à me poser des questions sur le monde, à vouloir aider les gens.

Aider les gens... Me rend heureuse. Prenons, par exemple, une fille de la classe accueil, pas très bonne en anglais, mais je l'ai aidé à chaque cours. Je me sentais utile, bonne à quelque chose. Au final, elle ne me rendait rien en retour, même, elle se moquait de moi, avec les autres, mais.. Je ne lui en voulais pas. Car elle me laissait l'aider. Maintenant, je ne le reverrai plus, je sais. On ne vas pas dans le même lycée.

2
+1
Ils aiment cet écrit :
  • mon courrier
  • Maryline_du_59
Partager l'écrit

Aucun commentaire, sois le premier à en laisser un !