Mardi 11 Juin 2019

lu 64 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

C'est vrai, je suis toujours perdue dans mes pensées, à réfléchir à des choses, des choses sans réponse, mais en ce moment, mes pensées carburent à toute vitesse.

Je me souviens de quelque chose, l'année dernière. Je faisais latin (J'ai arrêter cette année, pour remplacer par euro anglais, donc 2 heures d'anglais en plus. Je préfère largement l'anglais, bref). La prof de latin, m'avais un jour demandé de rester à la fin de l'heure. Elle m'a dis, qu'au début, elle pensais juste que j'étais timide. Mais que plus le temps passait, plus elle pensait que quelque chose n'allait pas chez moi.

Je dois avouer, que j'ai rougis, et que j'ai commencée à paniquer. Je cachais assez bien mes vrai sentiments pour que personne ne puisse les voir, et, elle, comme sa casse complètement le masque que j'avais mis en place.

"Tout vas bien avec tes camarades ?" "Oui, oui." "Et avec tes parents ?" "Ça va." "Tu en es sûre ?" "Je vous jure, madame, que tout vas bien chez moi. Vraiment. Et même ici, à l'école."C'était une conversation de ce genre qu'on a eu. Pas très longue. Après, elle m'a juste dis que je pouvais sortir, et que je vous pouvais venir lui parler quand je le voulais.

À partir de ce moment, je me suis mise à sourire encore plus souvent. Dans sa classe, j'ai tentée de participer encore plus. Je suis encore plus devenu la personne que je ne suis pas, car je ne veux strictement pas que l'on s'inquiète pour moi.

Même aujourd'hui, quand je vois cette prof approcher, je ne peux m'empêcher de faire semblant de sourire à C. (Qui, souvent, viens de se moquer de moi "pour rire" qu'elle dis. Je lui en veut vraiment pas. C'est la nature humaine. Et je ne suis pas mieux,a toujours mentir au point d'en devenir un robot.) en faisant semblant de ne pas voir que la prof vient de passer.

Je ne me sens vraiment pas bien. Physiquement ET mentalement. J'ai toujours mal à la tête, mon cœur commence à en faire des siennes (Se mettre à battre vite sans aucune raison. Mais, je ne le dis a personne, aussi.), et mes jambes, n'en parlons pas.. J'ai l'impression que, plus le temps passe, plus j'ai mal en marchant. Le matin, je ne veux même plus me lever de mon lit. Je me met à pleurer, et j'ai peur. Peut d'aller à l'école. Peur de voir C., que je considérerais toujours comme mon amie, malgré tout, puisque pour elle aussi, je le suis. Et que je suis vraiment attaché à elle. Peur de me disputer encore avec mes parents. Peur que mes sœurs m'embêtent, comme toujours.

Même dehors, j'ai peur. Je deviens parano. Et depuis longtemps, déjà. Chaque personne me veux du mal, d'une façon différente pour chacune. Je sais que c'est ridicule, mais je ne peux pas m'empêcher de le penser !

Mais le pire, c'est le bruit.. Les voitures, les gens qui parlent, les gouttes qui tombent d'une gouttière, les bruits de pas.. C'est trop pour moi.. J'ai du mal à le supporter.

Chez moi aussi. Les gens qui parlent, mais qui crient surtout. La télé. Le robinet. Ma sœur qui chante. Toujours le bruit de voiture dehors. Quand on mange, le bruit de mastication, les couverts, le bruit quand on bois.. Non, vraiment. J'ai du mal à me retenir de me boucher les oreilles. De pleurer.

1
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Louna-s
Partager l'écrit

Aucun commentaire, sois le premier à en laisser un !