Dimanche 19 Mai 2019

lu 55 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

Demain, l'école. Aussi bizarre que cela puisse paraître, j'aime être à l'école,alors que celle ci me stresse, que les gens à l'intérieur me haïssent, j'aime y aller.

Pas pour mes sois disant amis, non. Je sais qu'ils ne m'aiment pas réellement. Sinon, pourquoi se fouterai il de moi en permanence ? C'est vrai, moi, je les aimes, mais ce n'est pas une raison qui me pousse à continuer.

Pour rendre fier mes parents ? Ah, j'aimerai. Mais, je ne les intéresse pas. J'ai tout le temps des bonnes notes, mais, cela ne les intéresse pas. Pourtant, je ne révise jamais. Il n'y a pas longtemps j'ai eu le brevet blanc de science physique. 14/20 sans réviser, j'ai du être une des rares personne à avoir la moyenne."Ah,ok." était leur seules réactions. Pourtant, quand c'est mes sœurs, ils sont réellement content.

Pour mon avenir ? Plus le temps passe, plus mon avenir m'importe. Je ne tiendrai pas jusque là. Je n'y arriverai vraiment pas. J'ai beau rêver de mon futur métier, je me retrouverai au chômage, comme tout le monde. De toute façon, je mourrais avant de pouvoir l'être.

Non. Je suis juste loin de chez moi. J'ai beau devoir jouer un rôle en permanence en dehors de chez moi, au moins, je n'entend plus de cri. Mes parents ne peuvent plus me rabaisser en permanence. Ils ne doivent pas voir à quel point ils me blessent. Oh, oui, bien sûr, les gens à l'école le font, mais, ce n'est pas pareil. Ce ne sont pas mes parents.

Le soir, je ne dors même plus. Je reste là, à regardé le plafond, à penser à ce que serait le monde sans moi. Oh, il ne serait pas meilleure, mais, mes proche seront bien plus heureux. Je ne leur rend leur vie que plus difficile. Je comprends qu'on ne m'aiment pas. Je le mérite.

Quand je pense à mon moi d'il y a 1 mois, je me met à rire. Plus le temps passe, plus j'empire. Moins je contrôle, ma colère. Moins je vois une once de bonheur. Oh, le bonheur ne reviendra sûrement plus. Il est partit depuis trop longtemps. Depuis mes 7 ans. Je mérite d'être malheureuse. Sinon, cela n'aurait sûrement pas durée si longtemps. Et ça n'empirerait pas.

1
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Journaldunehypersensible
Partager l'écrit

Aucun commentaire, sois le premier à en laisser un !