Vendredi 17 Mai 2019

lu 35 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

J'ai beaucoup de temps. Beaucoup de temps pour réfléchir. Réfléchir me fait encore plus souffrir. Souffrir mentalement me fait souffrir physiquement aussi ..

Je dois être tellement en manque d'affection, j'ai commencer à m'attacher à mon prof de sport car il s'occupe de moi. Comme un prof le ferait. Je veux dire, j'ai toujours eu des problèmes en sports. J'ai une très mauvaise respiration. Enfin, j'ai été voir un docteur,apparament je le fais exprès, bref.. Et, a chaque fois, après le sport, il est attentionnée envers moi.

Mais, c'était normal. Je m'en suis juste rendue compte hier, quand il est venue me voir de lui même, dans les vestiaires, en demandant si il pouvait entrer aux autres avant. Sûrement car j'étais vraiment rouge, je ne sais pas. Enfin, quand j'ai vue sa, malgré le fait que je n'arrivais plus à respirer, je me suis sentis vraiment heureuse. J'ai même cru ressentir de l'amour pour lui. Maintenant que s'est passée, je réalise que la chose la plus forte que je ressente pour lui, c'est une très forte admiration.

J'aime mes profs. Je préfère les adultes en général. Pourtant, je ne veux pas grandir. J'ai peur. L'année prochaine, je rentre au lycée. C'est plus compliquée, déjà, mais, on me considérera toujours comme une enfant.

Je ne veux pas être adulte. Je pense, de toute façon, mourir avant. Je ne veux pas être au chômage, souffrir encore plus, voir les gens mourir de plus en plus, non, je ne supporterai rien de tout cela. Je ne pourrai pas changer de rôle une seconde fois.

Je suis un mensonge. Un putain de mensonge. Je ne fais que mentir encore et encore. Je vais bien. Je suis heureuse. Je ne réfléchis jamais. Je suis la fille la plus immature qui soit. Je suis detendue. Un peu indifférente. Je souris tout le temps. Je suis encore une enfant.
Mais tout sa c'est faux. Tellement faux. Si je reste moi même, personne ne me parlera. Je veux pas être seule. J'ai peur d'être seule.

1
+1
Ils aiment cet écrit :
  • VaineGloire
Partager l'écrit

Aucun commentaire, sois le premier à en laisser un !