Dimanche 21 Juillet 2019 - Les dames de la côte

lu 42 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

Après leur beuverie d'hier, je pensais que les hommes seraient KO et qu'on passerait cette dernière journée à ne rien faire. Mais ils ont de la ressource et ce matin ils se sont levés certes très tard mais frais comme des gardons.


J'ai essayé de préparer une potion magique anti gueule de bois, mais il faut être diplomé de l'Ecole des Mines pour cuisiner ici. Tout est Hi Tech dans cette maison et je n'ai réussi qu'à me servir du presse-agrumes, enfin l'extracteur de jus.
Christophe est venu à ma rescousse et on dressait la table dehors lorsqu'on a vu arriver Mika qui revenait de la boulangerie en caleçon, torse nu sous sa veste de costume avec aux pieds deux sandales qui n'avaient visiblement pas les mêmes propriétaires. Le jardin était jonché de tous les vêtements jetés la vielle et dans la piscine flottaient encore les pauvres fleurs tellement chéries par Tarik hier soir. On a tout remis en ordre avant de partir en ballade.


Les filles ont revêtu leurs joies tenues de marin et nous sommes partis pour une jolie destination.

5 nanas habillées de la même façon ne passent pas inaperçues, surtout lorsqu'Emma ouvre la marche. Elle est esthéticienne, la beauté est son métier et elle sait se mettre en valeur. Ses compétences couplées à son physique et à son assurance naturelle font d'elle une jeune femme irrésistible.
Elle a donné plein de conseils à Lola qui en est très friande et qui cherche toujours son look. Le premier est de respecter sa propre personnalité et de ne vouloir imiter personne. S'inspirer oui, calquer, non. Je ne peux qu'être d'accord avec ça, ma grand-mère m'a répété mille fois ce précepte qui est devenu le mien et celui que je transmettrai à mes enfants.

Rien qu'à son évocation cette station balnéaire au charme désuet me fait penser aux années glorieuses où les bains de mer étaient à la mode. D'ailleurs quelques nostalgiques se faisaient photographier devant les cabines de plage en costume de bain d'époque. C'a bien fait rire les enfants de savoir que la nudité était à ce point tabou que les baigneurs (surtout les baigneuses) entraient dans l'eau dans une cabine tirée par des chevaux et y restaient tant qu'ils avaient envie de faire trempette. J'imagine aujourd'hui, avec l'affluence des mois d'été, l'embouteillage monstre que ça créerait.


Nous avons emprunté la promenade Marcel Proust non pas à la recherche du temps perdu mais du point de vue idéal pour admirer la côte et le front de mer. Cette ballade a conclu en beauté une semaine riche en découvertes et en émotion. Des vacances placées sous le signe de l'amour الحب , comme la jolie ville et son méridien tellement romantique que nous avons visité aujourd'hui.

Louis, Emma, Tarik et Mika ont repris la route, et demain nous descendons dans le Vercors pour donner un coup de main au beau-frère sur son exploitation maraichère. La récolte bas son plein et Damien a besoin d'aide.

4
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Lolita Véda
  • Madu
  • mon courrier
  • Maryline_du_59
Partager l'écrit