Vendredi 18 Janvier 2019

lu 147 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

Blanc, beaucoup de mes souvenirs sont associés à cette couleur. Bien sûr, je ne vais pas participer à ce concours, mais c'est amusant et en découvrant le challenge lancé par Diariste, tout à coup de tas de souvenirs me reviennent en mémoire.

Novembre 1989, j'ai 16 ans. Les images qui passent en boucle à la télévision me fascinent, pourtant je ne comprends pas ce qui se passe. Je ne comprends pas, mais je pleure, car je ressens intensément que quelque chose de très important est en train de se produire.
Un homme, assis sur une chaise, au milieu d'une foule immense, joue du violoncelle. Rostropovitch entame une suite de Bach. C'est beau, c'est tellement beau!
Dans la nuit du 9 au 10, devant les caméras du monde entier, de jeunes allemands de l'est et de l'ouest ont entrepris de briser le Mur qui divise Berlin depuis 28 ans. J'ai entendu parler de ce mur, mais c'est quoi exactement? Je ne sais pas.


Quelques semaines plus tard, j'ai reçu un colis de Beate, ma correspondante allemande. A l'intérieur, une brisure de béton enroulée dans un linge blanc déchiré, et une photo de Beate et de ses amis, prise devant ce mur, et brandissant au dessus de leur tête un morceau de drap blanc. Au dos de la photo, une phrase qui ressemblait à ça"Mama wird ihre Eltern finden, und ich werde meinen Großvater treffen. Ich küsse dich, kleine Tulpe. - maman va retrouver ses parents, et je vais rencontrer mon grand-père. J'embrasse, petite tulipe".

J'ai compris tout à coup que, dans le monde, pas si loin de chez nous, des gens étaient privés de libertés, séparés des leurs au nom d'une idéologie politique. Et j'ai vu dans ce petit morceau de tissu blanc, le symbole universel du renouveau, flottant au vent de la liberté, de l'espoir et de la paix retrouvés. L'incarnation de la pureté dans un monde souillé par la haine.

8
+1
Ils aiment cet écrit :
  • vivreencore
  • Elisa01
  • Aveline I Can Fly
  • Lizo
  • Smartine
  • Philophobia
  • Lolita Véda
  • edenn
Partager l'écrit