Dimanche 30 Décembre 2018

lu 126 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

L'enfance
C'est encore le droit de rêver
Et le droit de rêver encore
Mon père était un chercheur d'or
L'ennui c'est qu'il en a trouvé


L'enfance
Il est midi tous les quart d'heure
Il est jeudi tous les matins
Les adultes sont déserteurs
Tous les bourgeois sont des Indiens

(Jacques Brel)

Quand je pense à la petite fille solitaire que j'étais, n'ayant que son arbre, ses livres et ses rêves pour compagnons, je me réjouis de voir mes enfants entourés. C'est important les copains, les amis d'enfance ne sont pas que des partenaires de jeu, ce sont aussi des complices, des différences qui vous ouvrent l'esprit et le coeur, des appuis précieux et des repères. Rien ne me rend plus heureuse que faire plaisir à mes enfants, les entendre rire est mon plus beau cadeau. Je dis bien mes enfants, car même si je n'ai pas porté Robin dans mon ventre, je le considère comme mon fils, et non comme mon beau-fils, ou le fils de mon mari.

Nous voulions leur faire une belle surprise en réunissant, pour cette dernière semaine de l'année, le club des 4 "foramidables". Hier donc je suis venue avec Eloi, et Philippe, qui a passé Noël chez son fils à Toulouse, nous a rejoint avec Jules. Explosion de joie des quatre gamins quand ils se sont retrouvés, ils ont caqueté pendant tout le déjeuner.

En les écoutant et en les observant, je suis comme réchauffée de l'intérieur. Je regarde Robin le discret, sérieux et volontaire, Lola l'adorable petite peste capricieuse et râleuse, Eloi le rêveur maladroit, et enfin Jules le petit métis imperturbable à l'optimisme inébranlable. Je me plais à les imaginer dans quelques années, volant de leurs propres ailes et je crois que ce qui me ferait le plus plaisir, c'est qu'ils se souviennent de ces moments que nous passons ensemble, et qu'ils racontent à leurs enfants les merveilleuses vacances qu'ils passaient avec nous. J'aurai alors réussi mon travail de maman.

En attendant que ces petites chrysalides se transforment en papillons, place à l'enfance, l'heure est à l'amusement et à l'insouciance, donc marrons-nous! Il sera bien temps de grandir … plus tard, beaucoup plus tard.

4
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Lolita Véda
  • Louna-s
  • mes maux fléchés
  • Isis 31
Partager l'écrit