Dimanche 23 Décembre 2018

lu 118 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

Votre mission, si vous l'acceptez, sera de confectionner un sapin de Noël sans sapin, sans décorations, sans guirlandes lumineuses, mais avec plein de petites mains et de bonne volonté. Comment faire? Réfléchissement Jean-Pierre ... Le cyprès dans le bac devant la porte fera très bien l'affaire. Installé près de la cheminée, décoré de baies, de feuilles, de fruits secs, de lierre et de mousse, il est du plus bel effet. 100% nature, 100% recyclé, 100% zéro déchets, 100% improvisé. Je suis assez fière de notre réalisation.


Christophe et Lola sont arrivés en début d'après-midi, le coffre chargé de victuailles. Si les cuisiniers ne se plantent pas, on devrait se régaler. Ce soir nous allons nous attabler autour d'une pierrade de poissons et d'un gros plat de salades que Damien vient de ramener du jardin. Ce matin au marché, nous avons acheté de belles oranges, juteuses et parfumées. Elles macèrent dans un sirop au miel et aux épices et seront parfaites pour le dessert. J'adore cuisiner dans cette ambiance, il y a toujours quelqu'un qui vient aider, ou qui a un plat à proposer quand on est à court d'idées. J'ai toujours pensé que la cuisine créait des liens sociaux, et moi en ce moment je suis en manque de lien social...


J'ai fait un rêve étrange la nuit dernière. J'avais une tache sur le menton, une petite tache noire, comme un grain de beauté. Cette tache s'est mise à s'étaler au point de recouvrir la moitié de mon visage et de mon cou. J'étais hideuse, complètement défigurée. Je me suis réveillée en sursaut et me suis élancée vers la salle de bain pour vérifier que je n'avais rien. Clément ne dormait pas. Il était assis en tailleur à côté de moi et il m'observait. En fait, depuis notre dispute, il ne fait que ça, il m'observe, sans mot dire. Dès que nos regards se croisent, il baisse les yeux. J'ai envie de le secouer, j'ai envie de lui hurler dessus, de lui demander ce qu'il veut, ce qu'il cherche exactement, mais nous ne sommes pas seuls et je n'aime pas me donner en spectacle. Alors je me tais, et je prends mon mal en patience.


Je sais très bien pourquoi j'ai fait ce rêve, ce sont ses reproches qui m'ont mis la tête à l'envers. Je ne suis pas une grande bavarde, mais j'ai besoin de communication, essentiellement au sein de mon couple. Comme je ne peux pas m'exprimer, je refoule mes émotions, et ça me travaille. L'attitude et le mutisme de mon mari commencent à me peser, j'aimerai qu'on parle, qu'on s'explique calmement, même si personnellement je n'ai rien à expliquer.

2
+1
Ils aiment cet écrit :
  • colombine
  • october
Partager l'écrit