Samedi 22 Décembre 2018 - l'esprit de Noël frappe à la porte

lu 120 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

Les fêtes peuvent devenir magiques si on y croit assez fort, après tout ce n'est pas bien terrible, il suffit de se laisser porter par l'ambiance, et de retrouver l'esprit de Noël, le vrai.

On ne peut pas dire qu'il était avec nous pendant le trajet, l'ambiance dans la voiture était aussi grise et terne que le ciel qui surplombait nos têtes. Clément fait toujours la tête, tant pis pour lui. Moi j'ai envie de me détendre, de m'amuser et de profiter des enfants. C'est le premier Noël de la puce, une de ces toutes premières fois qui ont désormais tant d'importance à mes yeux, et je ne laisserai personne gâcher ça.


Ce midi nous sommes passés prendre Robin et Thiphaine, sa maman, nous a invités à déjeuner. Elle avait préparé une jolie table, un immense sapin scintillant trônait dans le salon. Ses garçons sont tout excités et attendent le Père Noël avec impatience. Le vieux barbu devra prévoir un traineau à rallonges, vu la liste qu'ils ont faite. D'ailleurs une copie de la lettre qu'ils ont envoyée est accrochée au sapin, au dessus des petits chaussons qui ont déjà trouvé leur place au pied de l'arbre. C'est mignon.


Cette semaine, j'ai passé mes soirées à confectionner des petits paniers gourmands pour les offrir à mes collègues, à Thiphaine, aux amis et pour garnir la table du Réveillon. Du pain d'épices, des orangettes, des cakes et toutes sortes de sablés, auxquels j'ai ajouté de vrais sucres d'orge et des bâtonnets de sucre candy. Un peu de douceurs pour oublier, un temps, ce monde de brutes.


Nous sommes arrivés chez Damien en fin d'après-midi, ça y est les vacances ont commencé. Le feu crépite dans la cheminée, l'odeur de la soupe parfume encore la maison qui va progressivement se remplir. Retrouvailles et partage, c'est ça pour moi Noël.


Avant l'effervescence des prochains jour, je m'accorde une petite pause, seule devant l'âtre. Par la fenêtre j'observe la lune, particulièrement belle ce soir. Je vais rester là encore un moment, il fait bon, c'est calme, je suis bien.

3
+1
Ils aiment cet écrit :
  • colombine
  • rotvi
  • october
Partager l'écrit