Jeudi 20 Septembre 2018

lu 123 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

Cher petit oreiller, doux et chaud sous ma tête,
Plein de plume choisie, et blanc ! et fait pour moi !
Quand on a peur du vent, des loups, de la tempête,
Cher petit oreiller, que je dors bien sur toi !

J'ai le sommeil agité en ce moment, je fais beaucoup de rêves étranges. Pas vraiment des cauchemars, mais des rêves bizarres, tarabiscotés, qui me réveillent plusieurs fois par nuit. Je n'aime pas ça. Je ne peux pas dire que je fais des rêves prémonitoires, mais ils sont toujours annonciateurs d'un évènement, le problème c'est que je ne sais jamais s'il sera bon ou mauvais. Alors je m'inquiète.


La nuit dernière, je n'arrivai pas à me rendormir. Je me suis levée, j'ai marché sur la pointe de mes pieds nus pour ne pas réveiller la puce, doucement je me suis glissée dans sa chambre, je me suis assise sur le fauteuil face à son petit lit, je l'ai regardée, émue et admirative. Elle dors sur le dos, ses petits bras levés au dessus de la tête, ses doudous bien installés tout contre elle. Elle n'a jamais voulu de tétine, seule la petite veilleuse projetant des étoiles sur les murs l'aide à s'endormir. Je suis restée un moment à l'observer et je me suis assoupie, bercée par le rythme paisible de sa respiration.


Ma fille est une magicienne, elle a le pouvoir de tout rendre beau. Elle peut repeindre en rose toutes mes idées grises. D'un sourire elle gomme mes tourments, d'un regard elle éclaire l'ombre au tableau.

3
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Lettreperdue
  • Evana 19
  • Elisa01
Partager l'écrit