Lundi 06 Août 2018

lu 133 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

"Si tu découvres quelque part dans le monde un endroit inconnu de tous et favorisé par la nature, ne le confie à personne : tu ne le reconnaîtrais pas si tu y retournais.
Sagesse orientale


Je suis tombée amoureuse de cette terre je crois bien. C'est tellement authentique, sauvage, presque brutal par certains aspects du paysage. Partout où tu le poses, ton regard reste captif, prisonnier d'une pierre, d'un roc, d'un pic, de toutes ces nuances de verts, de bruns et de gris. Je comprends que Damien aime vivre ici, c'est l'endroit idéal pour un contemplatif comme lui. Ce week-end il nous a fait découvrir un peu plus sa région. Samedi nous avons fait une belle randonnée autour d'un lac. Nous avons fait la traversée en bateau, et pour rejoindre notre point de départ nous avons marché environ 10 km et emprunté deux passerelles himalayennes. C'était très impressionnant, limite terrifiant, mais une fois ma peur surmontée j'ai pu profiter d'un panorama époustouflant. Les enfants ont adoré. Christophe a pris de superbes photos.


Le soir Damien nous a emmené à l'observatoire pour assister à un spectacle grandiose : la nuit des étoiles filantes. Nous avons pu contempler la voute céleste et admirer la star du moment, la planère Mars. C'était fascinant, tout le monde était scotché. Quelle beauté, quelle magnificence, tous les superlatifs ne suffiraient pas pour décrire ce que nous avons vu.


Hier matin j'ai rejoint les hommes au marché. Ils ont adopté une tactique de vente imparable, la séduction. Personne ne peut lutter contre cinq beaux gosses tout sourire, alignés derrière des étals de fruits et légumes fraichement cueillis qui dégagent des parfums qui font saliver. Il règne le dimanche une ambiance décontractée, les gens sont en vacances ou en week-end, ils sont plus disponibles, réceptifs. Ils s'amusent, ils plaisantent, et ils achètent.

Ensuite Damien nous avait concocté un petit circuit touristique avec la complicité des camelots qu'il côtoie régulièrement au marché, et nous avons eu droit à une visite privée d'un moulin à huile. Il ne pouvait pas me faire plus plaisir, j'adore ce genre d'activités. Ensuite nous nous sommes rendus dans une coopérative laitière, nous avons assisté à la fabrication, visité les caves d'affinage et dégusté les spécialités locales. En bon normand qui se respecte, Christophe est grand amateur de fromages et n'a pas manqué de faire le plein de produits locaux. Pour clôturer la journée, nous sommes allés dans une coutellerie. Mika s'est acheté un couteau et en a offert un à Robin, gravé à son nom. Je crois bien qu'il a dormi avec.


C'est épuisés mais riches de belles découvertes que nous avons rejoint la ferme le soir venu. Christophe a tenu a préparer le diner, pressé qu'il était de tester les recettes récupérées à la laiterie. Contrairement à certains qui ont ronflé de bonne heure, je ne suis pas allée me coucher tout de suite. Je me suis installée dans le jardin, la tête levée vers le ciel, à tenter de reconnaitre les constellations observées la veille. Seb et Christophe, eux aussi gagnés par l'insomnie, n'ont pas tardé à me rejoindre et nous avons discuté jusqu'au petit matin. Nous avons parlé de l'amour, sujet vaste et universel. Seb est épris de liberté et ne s'imagine pas du tout en couple, ni même amoureux ce qui pour lui équivaudrait à une perte totale du contrôle de sa vie. Il a ri quand je lui ait dit qu'un jour il croisera la route de quelqu'un qui fera voler ses belles théories en éclats. Christophe lui, depuis son divorce, a préféré se recentrer sur sa fille et son métier. Il nous a confié qu'il avait rencontré une femme pour qui il avait eu un véritable coup de foudre, que celle-ci était mariée et qu'il n'avait donc aucune chance, mais qu'il en était cependant très amoureux. Aimer en secret c'est souffrir en silence, il mérite tellement mieux.


Aujourd'hui c'est repos, nous avons bien crapahuté ces deux derniers jours et on est un peu crevé. De plus les enfants ont envie de faire une via corda demain, donc il faut qu'ils soient en forme. Tout le monde fait la sieste, sauf moi. J'en profite pour immortaliser tous les moments passés ensemble.

3
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Mavieselonmoi 2.0
  • Hune
  • colombine
Partager l'écrit