Vendredi 03 Août 2018

lu 129 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

C'est tellement paisible ici, calme, tranquille. On est pratiquement coupé du monde. Personnellement j'ai complètement déconnecté. J'habite pourtant à la campagne, mais ici je ne sais pas, c'est particulier. Peut-être la proximité des animaux, ou le fait d'être ensemble, ou tout simplement parce que c'est les vacances. Les trois cumulés sans doute. Damien n'a pas de télé, ça favorise les échanges et la communication. Quand Lola est arrivée dimanche soir, elle a commencé à faire la tête, en râlant que c'était nul et qu'elle allait s'ennuyer. Mais on fait tellement de choses que maintenant elle en redemande.

Moi qui adore la solitude, je me surprends à aimer l'effervescence d'une demeure où l'on cohabite à 10, avec chacun son rythme et ses habitudes. C'est un fait, la propriété est grande, on ne se marche pas dessus et chacun est libre de vivre sa vie. Malgrè cela, on a envie d'être ensemble, on aime se retrouver à l'heure du déjeuner, une fois la vente et les livraisons effectuées, aller à la découverte de la région, à la rencontre des artisans et des producteurs locaux. Les enfants animent aussi nos journées, ils ont toujours quelque chose à raconter, rebondissent sur chaque activité pour en faire un récit joyeux. Ca me plait, je suis bien, tout simplement.


Les journées s'organisent autour de l'activité de maraicher de Damien, et ce sont les hommes qui donnent le rythme. Le matin ils vont cueillir fruits et légumes pour aller les vendre au marché, approvisionner campings et restaurants ou livrer les paniers des abonnés. Je peux te dire que ça se passe dans la joie et la bonne humeur, ça rigole bien.

Les enfants font comme ils veulent. Parfois ils les accompagnent, souvent ils restent s'occuper des animaux. En fonction de l'heure à laquelle les hommes doivent rentrer, on prépare soit le déjeuner, soit un panier pique-nique. On en a fait un jeu avec Lola. C'est un supermarché à ciel ouvert ici, entre le verger, le potager et le poulailler, il suffit de faire quelques pas pour trouver tout ce dont on a besoin pour nourrir la tribu. On cherche des recettes sur internet et on les prépare. On fait des confitures et des tartes que Damien vend ensuite, ça lui fait un petit complément de revenus, et on s'occupe de la vente directe à la ferme, on reçoit les clients, on les sert.


On fait des super ballades : le lac de Monteynard, la grotte de Choranche, le Vercors. C'est une belle région, touristique mais pas trop.

Cet après-midi je suis restée à la maison avec la puce, les autres sont allés faire un escape game. Je suis claustrophobe, ce n'est pas pour moi. Et il fait particulièrement chaud aujourd'hui, je n'ai pas voulu les attendre en me promenant aux alentours et exposer Stella à ces températures caniculaires. J'ai préféré rester au frais, à l'ombre, à écouter les peupliers dont les feuillent crissent à la moindre brise. On se retrouvera tous pour le diner, je vais préparer un aïoli, j'espère que ça leur plaira. Ensuite on restera dehors, à profiter de la fraicheur de la nuit, à se raconter nos vies, et demain sera un autre jour, avec son lot de découvertes.

5
+1
Ils aiment cet écrit :
  • colombine
  • Aeliassa
  • Evana 19
  • lucie srevat
  • etoiledesneiges
Partager l'écrit