Lundi 30 Juillet 2018

lu 159 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

"Mais, si tu m'apprivoises, nous aurons besoin l'un de l'autre. Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde...
Les hommes ont oublié cette vérité, dit le renard. Mais tu ne dois pas l'oublier. Tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé."

Le Petit Prince est mon livre préféré. Je l'ai toujours dans mon sac. Je l'ai lu au moins 20 fois, je le connais par coeur et je ne m'en lasse pas. C'est un ouvrage poétique, qui regorge de belles leçons de vie. Souvent, quand je suis confrontée à certaines situations, certains passages me reviennent immédiatement à la mémoire. Ce fut le cas encore hier.

Nous avons recueilli un petit chien. Je te jure Journal j'en étais malade, j'en suis encore toute chamboulée.

A midi nous nous sommes arrétés pour déjeuner et se dégourdir un peu les jambes. Monsieur et Paquita batifollaient et s'occupaient à lire les sms laissés par tous les animaux passés ici avant eux, quand soudain ils se sont mis à gratter et aboyer devant un fourré. On pensait qu'ils avaient senti un lapin, mais comme ils ne se calmaient pas on est allé voir et là, blotti au milieu d'un buisson, un petit loulou tout apeuré. Il avait été abandonné, cela ne fait aucun doute. Attaché à une souche, il avait essayé de se libérer mais ses poils se sont emmélés dans les ronces et il ne pouvait plus bouger. On a rèussi à le sortir de là et on lui a donné à boire. Il mourait de soif le pauvre. On lui a proposé un peu de nourriture mais il n'a rien voulu manger. Il tremblait de tous ses membres et son pelage n'était plus qu'un boule de noeuds. Pauvre petite bête, comme elle a dû avoir peur. Mais comment on peut faire une chose pareille? Quand on a commencé à remballer, il s'est mis à courir jusqu'aux voitures et à nous aboyer dessus comme s'il nous suppliait de l'emmener. Mika a ouvert la portière et la petite bête a sauté sur la banquette arrière sans demander son reste.


Une fois arrivés, Damien, qui a l'habitude de prendre en charge des animaux maltraités, l'a installé sur un tapis au calme pour qu'il puisse récupérer et ce matin nous l'avons emmené chez le vétérinaire, pour essayer de retrouver le propriétaire grâce à la puce électronique. Mais le petit chien n'est pas identifié, je m'en doutais un peu. Le véto a été obligé de le tondre pour pouvoir l'ausculter, mais ça va il n'a que quelques égratignures.
Il est resté prostré une bonne partie de la journée, mais ce soir il allait beaucoup mieux. C'est un beau petit père, Il est roux avec des petits yeux coquins. En attendant de savoir avec qui il va repartir, on va tout faire pour qu'il oublie son traumatisme.

Cela nous a tous révoltés. Il y a tellement de solutions proposés pour faire garder son animal de compagnie qu'on ne comprend pas qu'on puisse encore l'abandonner au bord d'une route. P'tit Loulou a eu de la chance, il va retrouver une famille, mais combien croupissent dans des refuges, se font écrasés ou finissent dans de mauvaises mains? Comment peut-on laisser sur le bord de la route une petite créature qui fait partie de la famille, qui a joué avec les enfants, qui nous a fait la fête quand on rentre du boulot, qui dort sur nos pieds quand on regarde la télé? C'est dégueulasse, ça me dégoute franchement.

8
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Scy
  • Hope_
  • Niralie
  • colombine
  • Lizo
  • Mavieselonmoi 2.0
  • lucie srevat
  • Elisa01
Partager l'écrit