Jeudi 15 Mars 2018

lu 309 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

C'est un Bébé Soleil
Dans le creux de mes nuits
Qui berce mon sommeil
Et qui luit


A toi je peux bien le confesser Journal, toutes ces visites font plaisir, mais moi ce dont j'ai envie maintenant, c'est d'être seule avec mon mari et notre bébé. J'ai besoin qu'on fasse connaissance tous les trois, qu'on apprenne à s'apprivoiser.

J'ai besoin aussi de me ré habituer à mon corps. Il a fallu que je me fasse à toutes ces transformations physiques, que je les inscrive dans mon quotidien, que je vive avec pendant presque neuf mois, et tout à coup je me sens vide. Physiquement je m'entends, parce qu'émotionnellement, c'est l'affluence des grands jours, l'autoroute du soleil au chassé croisé des grandes vacances : il y a du monde.

Je ne peux pas parler de baby blues, je ne me sens pas du tout déprimée, j'ai juste l'impression d'être ... comment dire? ... un ballon qui vient de se dégonfler.

C'est étrange comme sensation, pas vraiment désagréable, juste bizarre. Certaines peurs se sont dissipées, mais c'est pour mieux laisser la place à d'autres craintes. Peut-être est-ce cela aussi, être maman, une succession d'inquiétudes, de questionnements, d'émerveillements, avec comme dénominateur commun l'amour.

6
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Philophobia
  • Scy
  • michigan
  • etoiledesneiges
  • Lizo
  • Evana 19
Partager l'écrit