Vendredi 02 Février 2018

lu 528 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

On ne les entendait pas beaucoup chanter ce matin, contrairement aux autres jours. Depuis quelques semaines, ils nous offraient, dès le réveil, un concert de gazouillis joyeux, sans doute enhardis par les températures quasi printanières. Mais avec le retour du froid et les chutes de neige de cette nuit, ils sont comme groggys, et ont trouvé refuge dans la haie, derrière une barrière végétale composée de lierre et de mousses. Ils sont tous là, le craintif rouge-gorge, l'élégante mésange, le rose bouvreuil et le chardonneret bariolé, le plumage gonflé d'air et le bec affamé. J'ai rempli leurs mangeoires de graines de tournesol, de quartiers de pommes, et j'ai suspendu des boules de graisses dans le cornouiller. J'adore les regarder picorer et se chipouiller pour le même morceau de fruit. Oreo le chat ne quitte pas le rebord de la fenêtre, comme hypnotisé par cet élégant ballet.


Au boulot, Mika est pratiquement autonome pour les affaires courantes. Je le laisse donc se débrouiller seul. Pendant ce temps je travaille à clôturer les dossiers en cours et je commence à m'atteler aux différents projets que m'a confié BigBoss, avant de passer le relai à Mika. Il a un regard neuf, et il y a toujours plus d'idées dans deux têtes que dans une seule. J'ai décidé de relever le défi, je prends cela comme un challenge, et une marque de confiance. Après tout, si mon chef m'en croit capable, pourquoi moi je n'y croirais pas. Je n'aurai bien sûr pas le temps de les terminer avant mon départ, même si j'ai décidé de reporter une partie de mon congé maternité après la naissance. Pour le moment, je me sens très bien, et tout à fait capable de travailler. Je préfère donc rester plus longtemps avec ma petite puce quand elle sera arrivée.


Robin va venir passer ses deux semaines de vacances scolaires avec nous. Je suis contente, je l'adore. Nous lui avons bien précisé que je n'ai pas de congés du tout pendant cette période et que son père ne sera en vacances que la semaine du 19. De plus, comme il n'est pas dans la même zone que nous, aucune activité n'est proposée par la Maison pour Tous. Il tient à venir quand même 15 jours. Il s'ennuie, son papa lui manque.

J'ai trouvé de quoi l'occuper, j'en ai parlé au téléphone avec lui tout à l'heure, il est ravi. Le 12, l'usine organise une journée découverte des métiers pour les scolaires. J'ai demandé à BigBoss si Robin pouvait y participer, il a donné son accord. C'est un enfant curieux, ça devrait lui plaire.

Le lendemain, je l'ai inscrit aux ateliers que la ferme pédagogique organise toute l'année. Le thème change à chaque saison. Cet hiver, déclinaisons autour de la laine, d'où elle vient, comment on la transforme, ce qu'on en fait. Robin raffole de ce genre d'activités.

Mercredi, il passera la journée chez mon frère qui a prévu une sortie au planétarium, avec Sacha. Et pour les deux jours suivants, j'ai sollicité Odile, notre voisine. Elle a dit oui tout de suite, et elle est surexcitée à l'idée de le garder. Elle m'a demandé ce qu'il aimait manger, ce qu'il aimait faire. Ca m'embête un peu qu'il soit transbahuté ainsi mais nous n'avons pas trop le choix. Et puis le principal intéressé est content, c'est l'essentiel. Clément a demandé à faire des navettes inter dépôts, pour pouvoir rentrer tous les jours. Il va être crevé car c'est un travail très physique qui demande beaucoup de manutention, mais tous les soirs il pourra retrouver son petit garçon. Et moi j'aurai mes hommes. Le plus grand des deux ne devrait plus tarder à rentrer d'ailleurs. Je l'attends.

4
+1
Ils aiment cet écrit :
  • etoiledesneiges
  • Ritaz
  • october
  • colombine
Partager l'écrit