Lundi 02 Octobre 2017

lu 314 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

Bien sûr les chevaux que Damien recueillent ne sont pas aussi magnifiques que celui-là. Ils sont souvent décharnés, mutilés, cassés psychologiquement. Il a récemment récupéré une jument qui va bientôt mettre bas. Sans le savoir ce poulain a un nouveau propriétaire qui est le plus heureux des petits garçons.

Mercredi dernier, c'était l'anniversaire de Robin. Il l'a fêté avec sa famille et ses copains.

Vendredi soir nous sommes descendus à Lyon pour passer le week-end avec lui et célébrer ses 10 ans. Nous avons séjourné chez Nelly, la mère de Clément. Ca s'est plutôt bien passé. Nous avons profité de l'occasion pour lui annoncer que nous allions avoir un enfant. Nous n'étions pas venus pour ça, mais c'était le bon moment. Elle m'a semblé sincère quand elle est venue me dire que si Clément était heureux, elle l'était aussi. Elle m'a tutoyé, cela m'a mis à l'aise. Je n'ai pas pu m'empêcher de lui dire que j'aimais profondément son fils et que je ne me voyais pas fonder une famille sans qu'elle et Robin en fassent partie.

Je ne la considère pas comme une ennemie, mais comme une personne à convaincre. Je tenais à faire cette petite mise au point car j'ai toujours en tête la conversation que j'ai surprise entre elle et son fils, quand elle était venue à la maison en juin dernier. Elle lui disait, en aparté, que je n'étais pas une femme pour lui. Que j'étais - ce sont ses propres mots - trop belle, trop instruite, trop indépendante, et bien sûr trop âgée. Et qu'une fois que j'aurai fini de m'amuser avec lui, je le congédierai sans ménagement et le renverrai à sa vie minable. Cela m'avait profondément blessée. Qu'elle puisse penser cela, et aussi de renvoyer une telle image de moi. J'ai beaucoup de défauts, mais je ne joue pas avec les sentiments des autres, je suis sincère. Et jamais je n'ai pensé que Clément avait une existence misérable. Au contraire, j'ai toujours pensé qu'il avait fait des choix courageux, assumés, dont il pouvait s'enorgueillir. J'espère qu'on pourra repartir sur de bonnes bases elle et moi. Elle va être la grand-mère de notre enfant.

Mais revenons à l'anniversaire de Robin. C'était quand même lui qui était à l'honneur ce week-end. Il avait carte blanche.

Samedi, nous avons passé l'après-midi au parc zoologique. Il adore les animaux, et aimerait bien être vétérinaire. Il est fan de l'émission "une saison au zoo", et se verrait bien lui aussi nourrir les lions ou soigner les rhinos. Il a encore le temps de voir venir bien sûr, mais on dirait bien que c'est sa vocation.

Le soir, nous avons soufflé ses 10 bougies chez sa grand-mère, et lui avons offert son cadeau : une batterie. Je sais, ce n'est pas un cadeau sympa pour les autres membres de la famille, mais c'est ce dont il avait envie, car la musique est son autre passion, avec la pêche et la magie. Il aurait préféré un chien, mais sa maman ne veut pas en entendre parler.

Le lendemain il a voulu aller rendre visite à son oncle. Ce dernier lui avait dit qu'il pouvait venir quand il le souhaitait pour s'occuper des animaux. Ce n'était pas tombé dans l'oreille d'un sourd. Nous sommes donc allés passer la journée chez Damien, qui je crois n'a jamais reçu autant de visite en si peu de temps. Sans Nelly, car ils ne sont pas en très bons termes d'après ce que j'ai pu comprendre. Il a offert à son neveu un cadeau extraordinaire : le poulain qui naitra en avril. Un cheval bien à lui, qu'il pourra venir voir quand il le voudra. Je n'avais jamais vu un enfant aussi heureux. Je crois qu'à cette heure-ci, il est encore en train de lui chercher un nom, et qu'il a dû avoir beaucoup de choses à raconter à ses copains ce matin à l'école.

Nous n'avons pas voulu lui parler du bébé. Nous avons estimé que ce n'était pas le bon moment. Ne sachant pas trop comment il allait réagir, nous n'avons pas voulu lui gâcher sa fête. Nous avons demandé à Nelly de rester discrète et de ne commettra pas d'impair. Robin doit venir une semaine à la maison aux prochaines vacances scolaires, nous en profiterons pour lui annoncer, au calme, loin de l'euphorie de cette journée.

2
+1
Ils aiment cet écrit :
  • etoiledesneiges
  • Eau
Partager l'écrit