[1] Toutes les promesses s'envolent.

lu 85 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages


        Cher journal;


Tu sais, tout s'écroule autour de moi. Cette nouvelle histoire qui se termine me fait penser à tant d'autre histoires qui ce sont terminés. Pour dire vrai, une en particulier. C'était l'histoire de ma vie, celle qui m'a transporté dans les étoiles, celle qui, je pensais me ferais devenir femme. Loin de moi l'idée de dire que toutes les autres histoires que j'ai vécu n'avais aucun sens, parce que c'est faux. Mais je pense que dans une vie, il suffit d'une personne pour vous changer jusqu'à la fin de vos jours. Tu ne crois pas?

Je crois qu'aujourd'hui j'ai besoin de parler de mon histoire, celle qui m'a changé à tout jamais..

J'étais à peine majeure. J'avais déjà eu une relation amoureuse avant celle que j'allais vivre, mais à vrai dire, on vivaient plus une relation amicale forte plus qu'une relation amoureuse sérieuse, et nous l'avons compris quand ça c'est terminé. Je suis tombée sur ce garçon.. qui est venu de lui même me dire qu'il avait entendu parler de moi suite à des vidéos de reprises que je faisais à l'époque. On avait quelque chose qui nous rapprochés de base: la musique. Ma plus grande passion.. et aussi sa plus grande passion. Tout a commencé doucement. Par des simples bonjour quand on se croisés au lycée. A une invitation sur instagram un peu plus tard. Puis un échange de numéro de téléphone. Le courant passé bien.. nous étions sur la même longueur d'onde, et j'avais l'impression d'être moi-même quand je lui parlais. J'étais tellement loin de la réalité quand j'y repense aujourd'hui. Un jour, il me dit "Reste un mercredi après-midi, on jouera de la guitare, et tu me monteras comment tu changes en vrai." Tu t'en doutes bien.. je n'ai pas hésité une seule seconde. J'étais si stressée, j'avais envie de lui plaire, qu'il ai une bonne impression de moi.

Ce fameux mercredi enfin arrivé, je le retrouve dans la salle de musique de mon lycée. Tout d'abord, on parle de nous, de nos petites histoires qui à l'époque nous prenaient toute notre énergie. Puis j'ai commencé à jouer, et à chanter.. il m'a fixé, je sentais son regard sur moi.. et moi je me suis sentie poussée des ailes, j'avais l'impression que javais de ma vie, un garçon comme lui pouvait s'attarder sur une fille comme moi. Banale. Je ne sais pas comment nous nous sommes retrouvés l'un en face, à quelques centimètres de l'un et de l'autre.. il a commencé par me prendre les mains et à me dire "Tu ne sais pas comment te parler me fais du bien.. tu n'est pas comme les autres je le ressent." Et très vite il à posé une main sur ma joue.. et il à posé ses lèvres sur les miennes.. voilà comment notre premier baiser c'est passé. Si tendre, si doux, si intense.

Les jours qui ont suivis été un peu plus flou.. j'avais peur qu'il regrette. Peur qu'il me rejette, mais ça n'a pas été le cas. Il me restait deux jours à faire au lycée, et j'allais enchaîner deux semaines de stage et une semaine de vacances. Traduction: 3 semaines sans le voir, et c'était inimaginable. Je ne lui ai rien dis, parce que c'était trop tôt pour lui dire qu'il allait me manquer, je ne voulais pas qu'il prenne peur. Mais c'est lui qui m'a dit "Je sais que ça fait tôt, mais je ne me vois pas 3 semaines sans te voir, je pourrais venir te voir pendant ta semaine de vacances?" J'étais si heureuse, il pensait la même chose que moi, il ressentait peut-être la même chose que moi.. pendant mes deux semaines de stage, tout les soirs, je suis restée mes nuits entières au téléphone avec lui. On se racontaient nos vies, nos secrets, nos désires, nos attentes, nos sentiments qui commençaient à naître. J'ai eu le droit à mes plus belles déclarations pendant ces nuits la. Arriva la fin de mon stage, et le début de mes vacances, et moi, me voilà à attendre le train de mon amour naissant. Il est la, il approche, il ne m'embrasse pas, mais il me fait un bisous sur le front, il rencontre mes parents. Tout se passe pour le mieux.. il est si beau.. si.. lui.

Arrivé chez moi.. il me prend dans ses bras et me chuchote "J'aimerai te parler de quelque chose.." je commence à me faire des films mais très vite je comprend.. il veux parler de sentiments. De ses sentiments! "Je n'ai pas toujours vécu des choses simples dans ma vie, on aura le temps d'en parler, mais.. je veux que tu saches que j'ai de réels sentiments pour toi. Et être ici, avec toi, avec tes parents, que je mette un pas dans ta vie, ça me touche, et je me rend compte que je n'ai pas envie de me retenir de t'aimer en tout cas, maintenant que je suis en face de toi, je ne me retiendrais plus une seule seconde pour te dire combien je tiens à toi, et à quel point je crois que je suis en train de tomber amoureux de toi." Il tombait amoureux de moi. J'ai passé la plus belle semaine de ma vie, à rire, se confier, se balader, à s'aimer.. à s'aimer de toutes nos forces. Cette promesse.. la promesse de ma vie. Je ferais en sorte que tu ne sois plus jamais malheureuse mon ange je te le jure. Mais chaque bonne chose à sa fin. Les cours devaient reprendre. Et la.. Un petit bout de mon rêve de princesse commençaient à s'envoler quand la veille de retourner en cours, il me dit "J'aimerai que tout ça reste entre nous, relation discrète, relation parfaite." Je me suis dis pourquoi pas, si on est heureux..


        Mon rêve de princesse s'étouffa


Le lycée. L'endroit ou je l'ai rencontré, devenait peu à peu mon cauchemar quand je passé dans les couloirs, qu'on se croisés, et qu'il ne me regardait plus comme avant. Quand je le voyais avec d'autres filles, raconter ses soucis, alors que c'était silence radio avec moi. Mais qu'est-ce que j'avais fais pour mérité ça en un claquement de doigts? "Rien, désolé, je suis bizarrement bizarre." Ce fut sa réponse que j'essayé de communiquer avec lui. Le bonheur aura durer réellement de janvier à février. L'enfer commença en mars, quand un soir, après un silence de mort il m'envoya "J'ai bien réfléchis, et il faut qu'on arrêtent de s'embrasser, de se faire des câlins, tu ment à tes amis sur notre relation parce que je te demande de le faire, et je préfère qu'on soient amis! Mais j'espère être toujours présent pour tes 18 ans le mois prochain!" Je me suis retrouvée seule, dans ma chambre, laissant rouler mes larmes sur mes joues sans comprendre pourquoi.. en m'en voulant de choses que je n'avais pas faites. Et cette promesse qu'il commençait déjà à ne pas respecter.. le lendemain au lycée, je ne savais pas quelle attitude je devais prendre. Mais il est venu vers moi en me demandant de venir parce qu'il devait me parler. "Pourquoi tu me fais la tête? Je ne comprend pas, je n'ai rien dis de méchant et tu agis comme si je t'avais brisé le coeur!" Mais il m'avait brisé le coeur.. tout mes espoirs s'effondre, mais pourtant, je l'aime. Je suis en colère, mais je l'aime, alors je n'arrive pas à annuler l'invitation pour mon anniversaire.. je voulais fêter mes dix-huit à ses côtés, ensembles ou non, il avait laissé une empreinte dans ma vie, j'avais besoin de lui, de près comme de loin.

La fête de mes dix-huit ans

Tout les gens que j'aimais été la. Il été la. Je chante, je danse, je rigole, mais le coeur est serré, mon coeur est brisé. Jusqu'au moment ou on allait m'apportait mon gâteau.. il me prend par la main, il m'emmène dehors "Je suis désolée pour ce mois que je t'ai fais subir. Je t'ai fais du mal j'en suis conscient. Je t'aime. Je me sent prêt. Je veux t'appartenir, comme j'ai envie que tu m'appartiennes. Si toi aussi te te sent prête, on officialise notre couple." Il me passe son bracelet avec son prénom autour du poignet. Mon plus beau cadeau. Mon coeur se répare, et la fin de ma fête est magique, comme avec un goût d'amour sincère dans l'air. Ce fut de court duré.

Officialisé. Pour moi, c'est de répondre "oui on est ensembles" quand on nous pose la question. C'est ce que j'ai fais ce matin la quand une amie me l'a demandé, mais qui ne m'a pas répondu ce que j'avais envie d'entendre. "Je comprend pas parce qu'il m'a dit que vous étiez certes proches, mais pourtant que amis". Je ne comprend toujours pas pourquoi à ce moment la je n'ai pas mis un terme à cette relation si toxique, si destructrice pour moi. J'ai voulu des explications, il m'a juste répondu "C'est officiel pour toi, pour moi, mais ça n'a pas besoin de l'être pour eux". Tout un mois, à de nouveau de retrouvé en cachette, à ce qu'il vienne chez moi pendant les vacances, à l'aimer de tout mon être, de toutes mes forces, mais ce n'était jamais suffisant. Je n'étais plus assez suffisante. Nos 1 mois "officiel", le seul message que j'ai reçu c'est "demain j'aimerai récupérer mon bracelet." Je me souviendrais toute ma vie de ce que mon père m'a dit: "Ma fille, j'aimerai que tu te prépares à avoir mal, que tu te prépares à être séparé de celui que tu aimes, parce qu'il veux essayer de te faire comprendre que c'est bientôt la fin." .. Je sortais des cours un mercredi et c'était un de ces fameux "pont" de jeudi vendredi samedi dimanche. Plus aucun messages, du mercredi jusqu'au jeudi midi "Il faut que je te parle.. je crois qu'il faut qu'on arrêtent" .. ne crois pas, soit en sur, une bonne fois pour toutes. J'avais besoin de franchise pour une fois, si il voulait me briser le coeur, il fallait qu'il le fasse une bonne fois pour toute..

Le lundi

On doit se rendre nos affaires. Je m'effondre. C'est trop. Il me rend les cadeaux que je lui ai fais. Ca m'arrache le coeur. Je ne respire plus, je souffre, je n'en peux plus.. et lui pas une larme dans ses yeux, rien. Il m'envoi juste un message Tu es prête à quoi physiquement pour moi? C'était donc ça le soucis? Mon physique? Ce physique que tu as aimé? Tu n'assumes pas d'être avec moi parce que je ne suis pas comme toutes ces filles parfaites? Mais pourtant.. tu es venu vers moi en premier.. En une phrase, je perd toute confiance en moi, tout estime de moi, tout espoir qu'il revienne. Chose qu'il ne fera pas. Et moi je continu de l'aimer, d'attendre un signe, de croiser son regard.. "excuse moi" c'est la seule chose qu'il a su me dire jusqu'à temps qu'il fut venu l'heure pour lui de s'en aller du lycée.


        C'est un adieu et non un aurevoir..


Je l'attend prêt de la salle de musique. Remplis de souvenirs et le coeur serré, je m'attend à un "je ne regrette rien." Je n'ai même pas eu le droit à ça. Il m'a fait la bise, et devant moi à serrer une fille dans ses bras, lui disant combien elle allait lui manqué. Et sans un regard, il s'est retourné et est parti. Pas un regard, pas une parole, pas un je t'aime. Et la moitié de mon coeur s'est arraché, et je l'ai regardé partir avec mon bonheur entre ses mains. Quatre mois. Notre histoire aura duré quatre mois. Si peu, et pourtant si intense. Depuis, je l'oublie.

6
+1
Ils aiment cet écrit :
  • colombine
  • Maryline_du_59
  • Lunelle
  • Journaldunehypersensible
  • Louna-s
  • Nephilim
Partager l'écrit
Nephilim
Nephilim :

Tant de choses à dire sur un récit comme celui-la, et je pense que je vais commencer par la chose la plus naturelle et plus évidente, sans le connaitre, je hais ce mec de la même puissance que je hais tous ces gens qui font du mal pour des raisons si banales que le sexe. Faire espérer, manipuler les mots qui ne peuvent que sembler sincère quand on les entends avec un cœur en demande d'amour dans la puissance du flirt naissant, je trouve ça répugnant, et il est allé jusqu'à oser te faire du mal en prenant une autre fille dans ses bras et lui dire qu'elle lui avait manqué à un moment aussi difficile pour toi sans avoir la moindre considération pour ce qu'il venait te faire et j'imagine s'en délecter car il a du avoir le sentiment d'être un tombeur, un bourreau des cœurs.

Je me dis aussi que c'est pas la première fois qu'il fait ça c'est évident quand je vois tes mots, tout semblait calibré à l'avance comme un prédateur avec sa proie, et je doute que t'aies été la première et probablement pas la dernière mais soit sûre que la vie se charge toujours des pourris dans son genre, quand à son tour il voudra aimer, la vie lui rappellera le jeu qu'il a joué et c'est un jeu qu'on ne peut pas emporter si on est aussi fourbe et si peu scrupuleux.

Je ne peux te conseiller qu'une chose, c'est de garder les meilleurs sentiments que tu as reçu à ce moment-là en toi, en retenant qu'aussi puissants qu'ils aient été ils n'ont été qu'un aperçu de l'intensité que peut avoir le pouvoir de l'amour sur un cœur et que l'ampleur d'un amour sincère et réciproque peut guérir de presque tout ou du moins amoindrir l'effet négatif sur le moral jusqu'à ce que tu trouves la force et les réponses intérieures que tu cherches pour régler ce conflit. Cette chose que tu as besoin d'entendre ou de constater viendra tôt ou tard, tu dois garder à l'esprit que tu veux remonter une pente et c'est très bien d'avoir pris le temps de tout écrire, un jour tu te sentiras étrangère à ces propos que tu as pourtant écrit aujourd'hui et la pertinence actuelle de chaque mot ne sera plus qu'un souvenir.

Chaque amour est différent et t'apportera des choses qui te feront grandir et voir le monde autrement pour avoir une vision plus globale de tes attentes dans la vie, le plus important c'est de tous les vivres pleinement, qu'importe les risques, qu'importe les souffrances, faire les meilleurs choix possibles même en amour n'aura de sens que si tu prends le temps de savourer ces choses offertes par la vie,

Mewtwo dit: « c'est ce que l'on fait du don de la vie qui détermine qui l'on est. »


Et je doute que tu sois née pour souffrir, comme tout un chacun, si tu es sincère et aimante tu mérites de connaitre les joies (et les désagréments on n'en parle jamais assez) de la vie à deux.

Tu peux me compter dans tes soutiens si tu en as besoin en tout cas en espérant que cette réponse t'auras un tant soit peu aidée.

Je finirais aussi sur une phrase que j'ai écrite au fil de mon vécu:

« Le bonheur puise sa force de la tristesse comme l'ombre tire sa grandeur de l'obstacle à la lumière. La pire des tristesses ne restera toujours que la face cachée d'un bonheur plus grand. »

Maryline_du_59
Maryline_du_59 :

Quand l'amour t'emporte ça chamboule ta vie et c'est ce qui t'est arrivée, tu as la nausée, le vertige, tu es amoureuse , tout devient incontrôlable, tu ne vois plus que lui, tu ne jures que par lui, ta vie ne tourne qu' autour de lui. tu as plongée sans filet pour te protéger, il t'a sans doute aimé mais sans doute s'est il rendu compte qu'il voulait s'amuser mais ce n'est pas une raison pour jouer avec tes sentiments, croit moi, il ne te méritait pas.
tu es jeune et ton cœur battra encore la chamade, personne n'est à l'abri d'échecs amoureux, tu vas rebondir et un jour j'en suis sûre le vrai prince charmant viendra frapper à ta porte, en attendant profites de ta jeunesse, amuses toi, profites de la vie, de chaque bons moments qu'elle t'offre. ne regrette pas les bons moments.
Ne baisse pas ta garde, le grand charivari arrivera au bon moment . COURAGE! 

Melanxcolie
Melanxcolie :

@Nephilim : Merci beaucoup, tout d'abord d'avoir pris le temps de tout lire, et ensuite de m'avoir répondu toutes ces jolies choses. Merci beaucoup pour tout ces jolies mots, vraiment!

Melanxcolie
Melanxcolie :

@Maryline_du_59 : Merci d'avoir pris le temps, et de lire, et de commenter. J'aime savoir que je ne suis pas seule à ressentir toutes ces choses, parfois merveilleuses, parfois affreuses. Je n'en doute pas, un jour, ce sera le bon! Merci beaucoup!