La mémoire : notre boite noire.

lu 137 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

"Ce sont les parents qui construisent la mémoire de l'enfant.
Oui presque à 100%. C'est vrai aussi pour nous, adulte. C'est ce que l'on appelle la mémoire épisodique ou autobiographique. Notre mémoire adulte est presque intégralement constituée de souvenirs indirects. Des photos, des récits, des films. Exactement comme le principe du téléphone arabe, des souvenirs de souvenirs de souvenirs. On croit se rappeler avec précisons des vacances d'il y a trente ans, de chaque jour, chaque paysage, chaque émotion, mais ce sont uniquement des images, toujours les même, que nous avons sélectionnées et recomposées en fonction des critères très personnels, comme une caméra qui ne filme qu'un seul angle de vue, qu'une partie du décor. C'est la même chose pour notre premier baiser, nos relations à autrui...Notre cerveau trie et ne retient que ce qui l'intéresse en fonction de sa subjectivité. Si nous pouvions remonter le temps et repasser le film exact du passé, nous verrions que les faits réels correspondent peu à nos souvenirs. Quel temps faisait-il ? Qu'avons-nous fait avant et après ? Quelle a été notre réaction ? Quels ont été les propos exacts de l'un et l'autre ? Rien, aucune idée, il ne nous reste que des flashs !"

Cela expliquerai donc ceci, je comprends mieux certaines choses, et certaines personnes, notamment quand les propos sont sortis de leur contexte originel, certains ont une mémoire sélective : retenir que le mauvais et occulter le bon! A méditer ! La mémoire qui transforme les faits réel ! Fichu cerveau quand même !


"Tout se joue les premières années. Et même avant la naissance si on se réfère aux théories de la psychogénéalogie et aux fantômes transgénérationnels. Les valeurs, les goûts, la personnalités...Tout se joue dans les premières années de notre existence. Tout est gravé à jamais ! Mais par contre, du point de vue strict de la mémoire direct des faits...rien ! Notre vie est guidée par des événements dont nous n'avons aucune preuve. Une boite noire à laquelle nous n'aurons jamais accès.

En gros, nous sommes en quelque sorte formatés par nos parents, bon ça on le savait déjà, dommage pour ceux qui ont des parents malsains (aucune personne visée à proprement parlé dans mon propos bien évidemment ! ). Encore une fois, cela expliquerai donc ceci !

Elle est quand même sacrément complexe notre petite boite noire.

Le déni d'un traumatisme est une forme de protection qui ne sert à rien ! Pour vivre avec un traumatisme, il faut l'affronter, le verbaliser, l'accepter ? C'est la fameuse résilience popularisée par Boris Cyrulnik.

Donc affrontons, verbalisons et finissons par accepter ! Et la vie est belle !

J'entends souvent parler de résilience, qu'est-ce : la résilience est la capacité qu'ont certains enfants à triompher des différents traumatismes qu'ils ont subis : deuil précoce, abandon, maltraitance, violence sexuelle, guerre, etc...

Cela peut sûrement se transposer chez l'adulte.

Selon B. Cyrulnik, le malheur n'est pas une destinée, rien n'est irrémédiablement inscrit, on peut toujours s'en sortir. (ça il faut que je l'intègre dans ma boite noire).

Film « Eternal Sunshine of the Spotless Mind... L'histoire de cette société qui propose d'effacer les souvenirs douloureux. C'est plutôt séduisant, non ? Plutôt que de ruminer un amour perdu, autant directement l'effacer !"

C'est carrément séduisant, imagine tous ce que je pourrai effacer journal, je verrai la vie au couleur de l'arc en ciel, bon c'est théorique, ça resterait quand même dangereux, et puis ça permet de se forger une personnalité ses souvenirs douloureux.

7
+1
Ils aiment cet écrit :
  • colombine
  • Aeliassa
  • Blue Moon
  • Agent conversationnel
  • Lizo
  • Nisan
  • Jessy1
Partager l'écrit
Lizo
Lizo :

Eternal Sunshine of the Spotless Mind... je veux bien aller voir cette société moi haha
Sinon Cyrulnik a bien raison... le malheur n’est pas une destiné, Courage! :)

colombine
colombine :

Cyrulnik à raison quand il dit que rien n'est irrémédiablement inscrit. Nous avons notre libre arbitre. Notre problème est souvent les choix  que nous faisons !

Mavieselonmoi 2.0
Mavieselonmoi 2.0 :

@colombine : entièrement d'accord avec toi, on se crée des problèmes qui ne devraient pas être... alors que nous ne sommes pas éternels, j'essaie d'intégrer cela dans ma boîte noire!