La route

lu 29 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

Je n'avais plus internet pour écrire depuis quelques jours.. Il m'est arrivé plein de choses..

J'ai dépassé les donnés sur mon téléphone parce qu'on avait plus internet à l'appartement et je devais payer 700$ pour ça mais ils ont changé le forfait ou je sais pas quoi mais je le payerai pas.. Je devais conduire avec un vieux gps parce qu'ils avaient coupé complètement le net sur le téléphone.. Je devais tenir ce gps dans la main droite en conduisant de la gauche parce qu'on a plus le droit de le mettre sur la vitre.. Ils ont remis le net sr mon téléphone et je me suis rendu compte à quel point je ne suis rien sans google map, c'est lui qui décide de ma vie, ou je vais, par ou je passe, comment conduire, dans quelle voix me mettre et tout.. Sans google, je suis un poisson sans nageoires..

Il est arrivé quelques trucs.. J'ai récu deux offres pour travailler, avec des bons salaires, mais j'ai refusé.. Pourquoi se rendre malheureux pour 200$ de plus par semaine? Moi j'aime conduire.. Alors mon emploie c'est comme ne rien faire pendant toute la journée et être payé, ou plutôt payé pour faire ce que j'aime..

Des choses que j'ai trouvé un peu bizarre, à la limite paranormal.. J’exagère un peu.. Je fumais dans la voiture, un peu caché derière un super marché.. J'allume le join mais j'ai une forte image d'une voiture de police qui arrive derrière moi, par la rue du super marché que je pouvais pas surveiller.. Je fume quand même, allongé aussi, pour ne pas être trop vu.. Je vois devais moi, une femme passé avec son carrosse et un bébé dedans.. Je continu à fumer.. Puis une mauvaise intuition.. Je quitte rapidement.. Je prend la route du super marché et je croise là une voiture de police qui allait surgir derrière moi, pendant que je fumais.. La voiture de police ne me fait rien.. j'arrive à la rue.. Je suis le premier à la lumière rouge qui attend.. Personne derrière moi et heureusement.. À coté de moi, la dame avec son carrosse qui attend pour traverser dans la même direction que moi.. La lumière change verte, j'y vais franchement parce que je veux quitter rapidement et je pense pas que la dame va avancer son carrosse dans la direction de mon auto, mais c'est ce qu'elle a fait, ou en tout cas, c'est ce que j'ai cru voir, alors j'ai freiné un peu vite pour pas toucher le carrosse et le bébé.. J'en ai parlé à David et il dit qu'elle a peut-être voulu descendre du trottoir avant de traverser.. Mais moi je lui disais que tout ça était assez bizarre quand même.. Toute la journée, aussi, j'avais été témoin de comportements dangereux, plus que d'habitude.. Bref, j'avance alors, et je tourne à gauche 5 minutes plus tard, puis encore à gauche, selon google.. J'arrive à l'intersection, c'est vert, et une voiture qui me fait face attend pour tourner aussi à gauche.. Dès que je met mon clignotant, cette voiture comprend et démarre tout de suite pour tourner à gauche.. En même temps mon attention ce dirige derrière la voiture qui tournait à gauche pour pas rencontrer un conducteur agressif et aurait pu se trouver derrière et accélérer sur moi, comme ça arrive quelques fois, puis aussi sur la lumière qui passait jaune en même temps mais ne me donnait pas vraiment le temps d'arrêter.. Ce qui fait que j'ai manqué un bout.. Un dame totalement voilée attendait pour traverser.. Pour une raison inconnue, elle a décidé d'attendre que je mette mon clignotant qui indiquait que je tournait vers elle et de traverser en courant, pour arriver en plein ou je serais, sans ralentir.. Je l'ai vu juste à temps, ou même un peu avant.. J'ai eu besoin de ralentir assez vite, mais on a pas entendu mes roues.. C'est pas juste le reste de la journée qui serait devenu un cauchemar, mais bien le reste de ma vie.. Je la trouvais vraiment conne et stupide, avec peu d’intelligence, imprudente et suicidaire, meurtrière mais surtout conne.. Mais, j'ai vraiment eu l'impression de l'avoir entendu me dire merci, dans ma tête, 5 secondes après.. Et elle l'a dit deux fois.. En tout cas, moi j'ai trop apprécié de l'avoir vu, et de pouvoir terminer la journée dans le calme.. Ça me faisait presque aimer la vie comme quand je passais près de la mort en sport extrême.. Oui, mais après, je conduisais lentement en tout cas.. Aussi, un autre évènement m'avait traumatisé la journée d'avant.. Mon problème est souvent que je veux démarrer rapidement, accéléré et tout.. Normal pour un livreur de pizza je crois.. Mais voilà, c'est devenu vert et une voiture arrivait rapidement vers moi pour tourner à gauche, donc j'avais priorité, c'était à moi.. Mais j'ai eu un doute à la dernière seconde, il roulait trop vite, et j'ai aussi eu un doute si ma lumière était vraiment verte, et puisque personnes à coté de moi avançait, mon réflexe a été d’arrêter très vite, regarder ma lumière encore puis repartir vite.. Je m'en voulais d'avoir conduit comme ça.. Je me suis arrêté 30 secondes plus tard pour reprendre mes esprits, et pour ne pas rester près des gens qui avaient vu ça, et que ça pouvait rendre nerveux.. Je pleurais presque.. Pourquoi j'avais pas eu assez confiance en moi pour ne pas arrêter.. Je me demandais si j'étais encore capable de conduire.. 2 minutes plus tard, je suis allé livrer ce que j'avais.. Puis pendant le retour, j'ai vu un père et ses enfants dans le terre plein central du boulevard, puis il a échappé son enfant qui voulais traverser, mais il l'a attrapé tout de suite, et l'enfant allait traverer dans l'autre direction, pas vers moi.. Mais je suis parti dans mes rêveries et mon anxiété.. Je me suis imaginé qu'il avait échappé son enfant dans ma direction, et que j'avais été obligé de freiner très brusquement, ou pire, que je l'avais frappé.. Donc je commençais à pleurer pour de vrai, et pas juste un peu, je le sentais couler sur mes joues.. L'intensité de ma peine a atteint un niveau dangereux alors qu'une lumière est devenu rouge devant moi.. J'ai parfaitement arrêté, mais il y avait alors un policier caché qui surveillait, juste à coté de moi.. J'ai arrêté de pleurer très progressivement pour pas qu'il trouve ça louche, mais quand la lumière est devenu verte, je ne pleurais plus du tout.. C'est très très rare que je pleure comme ça pour avoir imaginé un accident, mais quand y'a des enfants, des fois je peut pas m'empêcher..

3
+1
Ils aiment cet écrit :
  • mon courrier
  • Maryline_du_59
  • pIume
Partager l'écrit

Aucun commentaire, sois le premier à en laisser un !