Petite robe noire et hauts talons...

lu 38 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

J'ai appris ce matin qu'il y aurait une réunion de famille ce soir et qu'il serait présent et accompagné... ma première réaction était de ne pas y aller parce que je n'avais vraiment pas envie d'être envahie par la jalousie. J'ai déjà bien assez de mal à canaliser ma peine que pour rajouter par dessus la frustration de ne pas être celle qui l'accompagne et qui repart avec lui... Donc, je ne voulais pas y aller. Mais au cours de la journée, j'ai repensé à cette histoire de reine et de bimbo et je me suis dit que si j'arrivais à être un peu de ça aujourd'hui, je parviendrais peut-être à reprendre le contrôle de ma vie sans lui... Et pour être totalement honnête, j'avais envie qu'il me voit, encore, mais sans pitié dans les yeux. J'ai donc changé d'avis et je me suis faite jolie: petite robe noire basique, hauts talons et surtout le sourire. Je n'ai pas débarquée telle la reine de Saba, ni comme un mannequin sure de sa prestance mais je me sentais bien dans ma peau et j'ai bien vu que qu'il a été un peu déstabilisé par mon attitude détachée et légère. Il s'attendait certainement à me voir triste et dans mon coin mais j'ai gardé le sourire et j'ai parlé avec tout le monde, même avec lui... quelques minutes seulement mais sans supplication dans les yeux, sans insistance. Cette fausse assurance l'a perturbé et j'en suis ravie. Je ne cherche pas à lui faire mal mais s'il pouvait se poser les questions que je me pose, ce ne serait que normal... Pourquoi faudrait-il que je sois la seule à m'interroger sur la sincérité de ce que nous avons vécu et ressenti ?

Je ne dis pas avoir changé le cours de notre histoire mais ça m'a fait du bien de partir sans me retourner, comme si le "quitter" ne me faisait rien. J'ai fait semblant d'avoir retrouvé la joie de vivre mais j'avoue que je me suis fait violence et qu'au moment où j'écris, j'ai toujours aussi mal de son absence. Il me faudra peut-être jouer les femmes fortes plusieurs fois avant de croire que je le suis et que je peux réellement vivre sans lui...

7
+1
Ils aiment cet écrit :
  • VaineGloire
  • Chocolove
  • Hope88
  • Lolita Véda
  • Isis 31
  • stray-dreams
  • Ame sensible0420
Partager l'écrit
Hope88
Hope88 :

Bravo, c'était courageux et nécessaire d'y aller.

lafeeauxailescoupees
lafeeauxailescoupees :

Bonsoir Hope,
Je ne sais pas si c'était vraiment courageux, j'aurais plutôt tendance à trouver ça un peu puéril avec le recul. Sur le moment même j'ai fait appel à un orgueil qui n'est pas dans ma nature, et encore moins avec lui parce que l'orgueil est l'amour de soi et moi c'est lui que j'aime... mais j'ai eu besoin qu'il voit autre chose que cette pauvre femme amoureuse et triste depuis deux ans. Cela dit, c'était très dur... j'espère ne pas le revoir trop rapidement que j'ai le temps de recharger mes batteries.