Bonne année, bonne fatigue

lu 55 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

Je reviens de Paris, c'était bref mais intense. Beaucoup de marche et en contraste peu de sommeil, mais ça valait le coup. Et puis j'ai tellement, tellement ri, ça me fait encore rire.
Des adieux un peu déchirants, deux de mes amis partent en Erasmus ce quadrimestre. Enfin, de ceux qui étaient à Paris, sinon il y en a quand même d'autres et ça va faire un gros vide dans les salles de classe.
Mais j'essaie de me concentrer sur le positif. Les joies que j'en retiens.
Puis il neige ! C'est beau.
Il me reste cinq jours de vacances, quelques amis à voir, peu de temps de repos, puis les cours reprennent. C'est très court, mais c'est tout ce qu'on m'accorde. Je n'ai pas vraiment hâte de connaître mes résultats d'examens, je préfère même occulter d'ailleurs. Je sais que globalement ça ne s'est pas trop mal passé, mais le doute persistant, on est jamais à l'abri d'un retournement de situation ou d'une erreur dans l'encodage que je n'aurais jamais le courage de contester.
Bref, le positif du coup, c'est que je peux repartir du bon pied. Pour un étudiant le nouvel an commence en février alors je vais essayer d'en faire une vraie bonne année à partir de là.

2
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Vilon
  • october
Partager l'écrit

Aucun commentaire, sois le premier à en laisser un !