No big deal

lu 116 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

Les années sont devenues de moins en moins plaisantes.
Je tombe de sommeil mais j'ai quand même envie de dire que même si je veux faire comme si ce n'était pas grand chose, tout autour de moi me rappelle que le temps passe, et qu'il faut fêter ça.
Pourquoi on doit fêter les jours qui nous échappent ?
En plus il y a les examens. C'est ridicule, de faire ça en janvier. Si ça ne tenait qu'à moi je dirais même les examens tous courts, et l'élitisme, tant qu'on y est.
Tous les étudiants dans la même galère mais personne ne voit ça comme un problème dans le système.
Surtout que je suis malade, dans ma tête, mais comme je peux avoir l'air fonctionnelle c'est pas suffisamment grave.
Et pour prouver l'absurdité du temps, tout ce que j'écris étant en proie au stress et à la fatigue se répète tous les quatre mois environ, et je suis bloquée, pour répéter, dans la spirale infernale des études que j'ai choisies et que je choisis de continuer.
Faut croire que le sadisme est bien présent.
Allez, bonne année et qu'on n'en parle plus.

6
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Uikiko
  • Vilon
  • rotvi
  • hapiness
  • Dear poet
  • nomadeleternel
Partager l'écrit
Dear poet
Dear poet :

Bonne année ♡ , même si ça ne marche pas forcément.

Imogen
Imogen :

c'est toujours ça de pris ;) bonne année à toi aussi !