Lit et ratures

lu 61 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

Pourquoi c'est si difficile pour les autres d'accepter qu'on souffre, même pour des raisons triviales ?
Je dis à mes parents que je ne vais pas bien. "Mais si tu vas bien"
Je laisse mes émotions se voir devant mes amis.
"Je comprends pas pourquoi elle a réagi de manière si excessive juste pour ça"
Sans contexte, avec juste des parcelles d'informations grapillées chez des gens qui pensent connaître le fond de ma pensée mieux que moi, qui pensent qu'ils peuvent s'exprimer en mon nom, qui me disent que je n'ai pas le droit d'aller mal.
Vous ne décidez pas de comment je peux me sentir.

4
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Jessy1
  • Louna-s
  • rotvi
  • Uikiko
Partager l'écrit
rotvi
rotvi :

"ratures" tu veux dire "ces autres qui nous jugent"? 

BeatHeart-90
BeatHeart-90 :

Chacun à son degré de souffrance. Les gens ne le comprenne pas forcément. Moi je sais que j'ai connu pas mal de mal dans ma vie. Et avant, je dis bien avant, ça m'enervais que des personnes souffres pour un rien, pour des broutilles. Mais j'avais tord. Chacun à son degré de souffrance. Parceque on se met à la place de la personne et on se dit : Moi je n' aurais pas réagis comme elle. Mais c est faux. Parceque on est pas dans la tête des gens.

Imogen
Imogen :

rotvi : non, je voulais juste dire ratures. aussi pour faire le jeu de mot littérature. il n'y avait pas de contenu latent à déceler.

BeatHeart-90: oui, je sais reconnaître mes privilèges mais ça n'empêche pas le fait qu'il y a des jours où je ne vais pas très bien et où mes problèmes méritent ne serait-ce qu'une certaine validation.